Réchauffement climatique : des catastrophes deux fois plus nombreuses et plus intenses d'ici 30 ans

Samedi 3 Octobre 2020 - 15:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Terre va mal. Elle subit catastrophe naturelle après catastrophe. Pire : les scientifiques assurent que nous n'avons encore rien vu !

L'année 2020 a commencé avec des incendies en Australie. Elle a été suivie par des records de températures (38 °C en Sibérie et 54,4 °C dans la Vallée de la mort, aux États-Unis. L'Amazonie a connu des incendies d'une ampleur inouïe, l'Atlantique a subi au moins 17 tempêtes tropicales et on annonce 4 tempêtes en même temps. Le Japon et la Corée du Sud ont connu le typhon Haishen qui a fait de sévères dégâts. L'Afrique de l'est continue à subir une sévère sécheresse, pendant que l'Afrique subit des inondations . En cette année 2020, le monde semble aller particulièrement mal.

A en croire les scientifiques, la plupart de ces catastrophes naturelles sont imputables -- au moins en partie -- au réchauffement climatique. Et " les choses vont encore empirer... dramatiquement" , prévient Kim Cobb, climatologue à Georgia Tech, dans un communiqué. "Les années 2030 seront nettement pires que les années 2020 ", assure Kim Cobb. Et d'ici 30 ans, le monde devrait avoir à subir des catastrophes climatiques deux fois plus nombreuses et plus intenses que celles d'aujourd'hui.

Pour Jathie Dello, climatologue, il ne faut pas blâmer 2020, qui n'est pas responsable. Nous connaissons le comportement qui nous a menés là, souligne-t-elle. "Nous avons injecté plus d'énergie dans le système qu'il ne pouvait en absorber", précise Petteri Taalas, le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale. "C'est un problème de physique de base qui ne surprendra donc aucun scientifique", a-t-il indiqué.

Pour conclure, Jonathan Overpeck, climatologue et doyen de l'université du Michigan déclare :  "Je ne veux pas effrayer les gens. J'espère simplement qu'en nous penchant sur 2020, nous nous dirons enfin que les choses sont allées suffisamment loin et qu'il est temps d'agir contre le réchauffement climatique".

Noël Ndong

Notification: 

Non