Politique


Politique
Jeudi 23 Avril 2020 - 11:29

Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 22 avril 2020 au Palais du peuple, sous la très haute autorité de son excellence, monsieur Denis Sassou N’Guesso, président de la République, chef de l’Etat.

Trois (3) affaires étaient inscrites à l’ordre du jour, à savoir :

  • Un (1) projet de loi portant loi de finances rectificative pour l’année 2020, au titre du ministère des Finances et du Budget ;  
  • Deux (2) projets de loi au titre du ministère de la Justice et des Droits Humains et de la Promotion des peuples autochtones, le premier habilitant le gouvernement à édicter, par ordonnance, des mesures relevant du domaine de la loi, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) et le second déterminant les conditions de mise en œuvre de l’état d’urgence en République du Congo.  

L’examen de ces affaires se justifie par la ... Lire la suite


Politique
Mercredi 22 Avril 2020 - 17:48

La conjoncture économique difficile consécutive à la chute des prix pétroliers couplée à la crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid-19 a conduit le gouvernement congolais à revoir les prévisions de la loi de finances exercice 2020 pour tenir compte des impératifs du moment.

Au cours du Conseil des ministres réuni, jeudi 22 avril, au Palais du peuple, sous l’autorité du président de la République, l’exécutif a insisté sur les deux axes principaux de ce budget révisé, à savoir : « le financement de la riposte sanitaire contre la pandémie du COVID-19 et la limitation des conséquences dommageables de la crise sanitaire sur les plans économique et social, pour nos concitoyens comme pour les entrepreneurs du Congo ».

Une série de mesures est annoncée en soutien au secteur privé afin de permettre aux entreprises de bénéficier, cette année, ... Lire la suite


Politique
Mercredi 22 Avril 2020 - 15:07

Poursuivant la série de consultations qu’il a initiée avec les différentes forces politiques et sociales du pays en vue de faire le point sur la pandémie du Covid-19 dans le contexte actuel d’état d’urgence sanitaire, le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a conféré le mardi 21 avril, à sa résidence de la cité de la Nsele, avec l’ancien président, le sénateur Joseph Kabila Kabange.

Les échanges entre les deux personnalités ont essentiellement gravité autour de la problématique du coronavirus à l’échelle universelle assorti d’un regard pointilleux sur ses implications socioéconomiques dans le pays. Pendant près de quatre heures, Félix Tshisekedi et son hôte ont scruté l’enjeu du Covid-19 sous toutes ses coutures, convaincus de la nécessité d’agir à l’unisson pour enrayer ses effets pervers sur l’économie nationale.

Les ... Lire la suite


Politique
Mercredi 22 Avril 2020 - 12:17

Le député du Mouvement de libération du Congo (MLC), Jean-Jacques Mamba, reproche au vice-président de la chambre basse du Parlement congolais le « militantisme » dont il continuerait à faire preuve, malgré ses nouvelles responsabilités politiques ainsi que son « incapacité » à fournir un budget et autres éléments attendus de lui sur le congrès.

 

Jean-Jacques Mamba a exigé, le 21 avril,  la démission de Jean-Marc Kabund du bureau de la chambre basse du Parlement congolais. Le député promet d’activer l’article 31 du règlement intérieur de cette institution si, dans les 48 heures, Jean-Marc Kabund ne tirait pas les conséquences de la lettre qu'il lui a adressée. Dans cette correspondance dont une copie pour information a été transmise à la présidente de cette institution,  le député Jean-Jacques Mamba accuse Kabund a Kabund de « ne pas savoir ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Avril 2020 - 16:13

Après avoir encaissé plus de 2,3 milliards de francs CFA, Clément Mouamba a décidé de passer le témoin au ministère en charge des Finances pour la réception des dons en numérique destinés à abonder le Fonds national de solidarité et le Fonds Covid-19.

Plus de 2,3 milliards ont déjà été reçus pour les deux fonds. Au nombre de donateurs, figurent la présidence de la République (150 millions FCFA) et les membres du gouvernement (137 millions FCFA). Le reste de la somme provient soit des autres institutions de la République (Sénat 75 millions ; Assemblée nationale 50 millions ; la SNPC 100 millions…), soit des acteurs économiques et des partis politiques. Une marque de solidarité saluée par le chef du gouvernement qui a tenu à les féliciter.

Mis en place par le gouvernement, le Fonds Covid-19 qui a démarré avec la somme de 1,5 milliard FCFA, sert, entre ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Avril 2020 - 16:25

La pandémie du coronavirus et la problématique liée à sa riposte ont  été en question au cours de l’émission « Infrastructures et développement » diffusée, le dimanche 19 avril, sur la chaîne nationale.

Eu égard à la propagation continue du virus mortel, la sensibilisation demeure, pour l’heure, l’une des recettes susceptibles de freiner son élan dévastateur. C’est à cet exercice que s’est livré le directeur de communication adjoint du chef de l’Etat au cours de cette tranche télévisée qui avait pour vocation de conscientiser le Congolais sur la réalité du coronavirus. En cela, Jean Pierre Wafwana a tenu d’emblée à rassurer l’opinion sur les efforts qui sont consentis, tant au niveau du ministère de la Santé, de la Task-force que du Comité multisectoriel pour tenter d’endiguer la pandémie. A l’en croire, toutes ces différentes ... Lire la suite


Politique
Mardi 21 Avril 2020 - 15:30

Ancien deuxième questeur du Sénat, Dominique Aloka qui a tiré sa révérence pendant une période difficile, marquée par le confinement à domicile, était parlementaire depuis 1997. Membre du conseil national de transition (1997-2002), Dominique Aloka siégeait au Sénat depuis 2002 en qualité de sénateur de la Sangha. Il faisait partie des représentants de la chambre haute du parlement à la Haute cour de justice.

Membre du comité central du Parti congolais du travail, Dominique Aloka avait été réélu sénateur en juillet 2017.


Politique
Lundi 20 Avril 2020 - 16:54

La troisième session extraordinaire de l’Assemblée nationale qui s’est ouverte le 18 avril au Palais des congrès a inscrit à son ordre du jour huit affaires parmi lesquelles le projet de loi portant loi de finances rectificative 2020. 

Le premier vice-président de la chambre basse du parlement, Léon Alfred Opimbat, qui a ouvert les travaux, a invité les députés à un examen pertinent du projet de loi de finances rectificative. Selon lui, devant la montée exponentielle du coronavirus, les prix des matières premières ont connu une chute drastique. « Le prix du baril a dégringolé, les bourses se sont effondrées, l’économie mondiale est sinistrée… Aucun pays n’est épargné. Nous vivons une récession que l’humanité n’a jamais connu. Dans cette situation, nos ressources budgétaires ont fondu comme une peau de chagrin. Nous sommes tous, alors interpellés ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Avril 2020 - 15:52

Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Florent Ntsiba, a remis le 20 avril au Premier ministre, Clément Mouamba, un chèque de cent cinquante millions francs CFA, comptant pour la contribution de cette institution au Fonds national de solidarité mis en place dans le cadre de la lutte contre le coronavirus (Covid-19).

En effet, sur instructions du chef de l’Etat, des prélèvements ont été opérés sur les émoluments des personnels évoluant à la présidence de la République. « En plus du prélèvement des émoluments, le président de la République a apporté sa contribution en tant que citoyen Denis Sassou N’Guesso. C’est tout cela qui est comptabilisé dans les cent cinquante millions francs CFA de la présidence de la République », a expliqué le ministre d’Etat, directeur de cabinet du chef de l'Etat.

Notons que Florent Ntsiba a été accompagné, entre ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Avril 2020 - 14:45

En attendant les nouvelles mises en place dans les entreprises publiques, des voix s’élèvent pour réclamer un contrôle rigoureux de leurs états financiers avec, à la clé, l’interpellation des gestionnaires véreux, de sorte à dissuader les nouveaux promus à éviter de dilapider les fonds publics sous peine de sanction.

La saga judiciaire, qui émeut actuellement l’opinion nationale sur fond d’interpellations et d’emprisonnement des mandataires de l’Etat, donne de plus en plus raison aux défenseurs de l’audit général des gestionnaires des entreprises publiques. En effet, des voix ne cessent de s’élever pour réclamer un contrôle rigoureux des états financiers des entreprises et services publics dont les trésoreries sont constamment au rouge. Un tel exercice, indique-t-on, permettrait d’avoir une cartographie globale de leur gestion de sorte à ... Lire la suite

Pages