Politique


Politique
Jeudi 30 Avril 2020 - 15:55

La chambre basse du parlement a adopté, le 29 avril, les projets de loi déterminant les conditions de mise en œuvre de l’état d’urgence et l’état de siège en République du Congo.

Le texte de loi adopté à l’unanimité par les députés, précise que l’état d’urgence, tout comme l’état de siège, sont décrétés par le président de la République, en conseil des ministres, qui en informe la nation par un message. Ils sont tous décrétés pour une durée maximale identique de vingt jours.

Le projet de loi dispose, par ailleurs, que les deux concepts diffèrent dans leur mise en œuvre. L’état d’urgence est organisé et piloté par l’autorité civile, en cas de menace à l’ordre public, de péril réel ou imminent, résultant des évènements graves tels que la pandémie, les catastrophes naturelles ou autres évènements sociaux malheureux et de grande ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Avril 2020 - 17:15

Soupçonné par la justice congolaise de malversations dans le cadre de la gestion du « programme des 100 jours » lancé par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, dès sa prise de pouvoir, son directeur de cabinet qui, à l’époque, faisait office d’ordonnateur des dépenses en l’absence du gouvernement, comparaîtra le 11 mai au Tribunal de Grande instance de la Gombe avec ses coaccusés, pour justifier l’utilisation des fonds affectés à l’exécution dudit programme.

C’est depuis le lundi 27 avril que l’ex-speaker de la chambre basse du Parlement et, sous peu, directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe, a été notifié quant à la fixation de sa comparution dans un procès public au Tribunal de grande instance de la Gombe à Kinshasa. C’est donc le 11 mai prochain que le leader de l’Union pour la nation congolaise sera devant la barre en compagnie ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Avril 2020 - 16:49

Dans un communiqué de presse rendu public le 25 avril à Brazzaville, la Jeunesse unie pour la République (JUR) que dirige Aurélien Brillant Miamissa a appelé au renforcement des mesures d’assistance à la population en cette période de confinement. « La misère dans les ménages en cette période oblige parfois à violer le confinement et même l’état d’urgence pour apporter une soupe à table.  Faute d’emplois, le Congolais majoritairement vit au jour le jour. Donc un confinement même de dix jours est une condamnation à mort non à cause du covid-19 mais de la famine », a signifié le dirigeant de la JUR.

Pour cette formation, une autre démarche doit être réfléchie pour permettre aux Congolais de mieux gérer la pandémie car nul ne peut entendre quand le ventre est affamé. Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Clotaire Mboussa Ellah, qui a ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Avril 2020 - 16:24

Réunie le 29 avril au siège fédéral du Parti congolais du travail (PCT), la coordination nationale des partis politiques de la majorité présidentielle a exhorté le gouvernement à, entre autres, renforcer le dispositif de protection des populations.

 La réunion présidée par le secrétaire général du PCT, président par intérim de la majorité présidentielle, Pierre Moussa, a permis à cette plateforme d’exprimer « sa forte préoccupation face à la menace grandissante que constitue le Covid-19 pour l’humanité toute entière ».  En effet, appréciant la riposte nationale, les participants ont salué la volonté active du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, de créer les conditions de protection optimale du peuple contre cette pandémie.

Ils se sont aussi félicités de la promptitude manifestée par le chef de l’Etat et le gouvernement ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Avril 2020 - 13:50

Ces Congolais membres des tribus Lendu et Hema ont été reçus à Kinshasa par le président de la République, Félix Tshisekedi, qui a sollicité leur implication dans le processus visant la paix et la sécurité dans cette partie du pays.

 

La problématique de l’instauration d’une paix durable et définitive dans la province de l’Ituri a été au centre de l’entretien que le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a eu, le 28 avril, à la Cité présidentielle de la N’sele avec les délégations des anciens seigneurs de guerre des tribus lendu et hema de ladite province. Ces délégations ont été conduites respectivement par Floribert Nzabu Ngabu et Thomas Lubanga.

La démarche a été initiée par le chef de l’État congolais en vue de trouver les voies et moyens pour ramener la paix et la sécurité, de manière durable et définitive, dans la province ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Avril 2020 - 13:29

L’élu de la deuxième circonscription électorale de Tsié-tsié à Pointe-Noire, Brice Dimitri Bayendissa, a lancé récemment une campagne de sensibilisation au port obligatoire du masque de protection à l’endroit de ses électeurs pour limiter la propagation de la pandémie.

Les marchés domaniaux de Mpaka dans le quartier 315 et Loussala dans le quartier 313 ont servi de cadre pour le lancement de cette campagne de sensibilisation au Covid-19. Brice Dimitri Bayendissa a axé la sensibilisation à l’usage des gestes barrières considérés comme parmi les moyens les plus efficaces pour riposter à la pandémie.

L’élu de Tsié-tsié II a donc invité ses électeurs au port obligatoire du masque de protection où qu’ils se retrouveront, de sorte qu’ils se protègent et protègent les autres de cette maladie qui tue à travers le monde. « J’ai constaté que mes ... Lire la suite


Politique
Mardi 28 Avril 2020 - 15:41

Réunis en plénière le 27 avril à Brazzaville, pour approuver deux projets de loi à l’ordre du jour de leur session, les membres de la chambre haute se sont indignés du fait que leurs autorisations de circulation dûment signées par le président du Sénat, Pierre Ngolo, ont été saisies et parfois même déchirées par des agents de police.

Cet état de fait n’a pas laissé indifférent Pierre Ngolo, qui parlé d’un manque de considération du Sénat par les éléments de la police.

Peu avant le début de la séance, le sénateur Kaya Magane a demandé la parole pour un point d’information. Selon lui, il s’est vu retirer l’autorisation de circulation en venant à la chambre haute.

Kaya Magane n’est pas le seul à dénoncer cette situation, car d’autres sénateurs se sont également plaint. L’un d’eux a, d’ailleurs, affirmé que son autorisation de ... Lire la suite


Politique
Mardi 28 Avril 2020 - 12:45

Il lui a été donné l’injonction de reporter son arrêté sur la mise en place et affectation des secrétaires généraux dans ce ministère, qui n’aurait pas respecté les textes légaux et autres dispositions en vigueur.

Dans une correspondance du 27 avril signée par Désiré-Casimir Kolongele Eberande, directeur de cabinet adjoint du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, il a été demandé à la ministre de la Fonction publique, de reporter son arrêté du 16 avril portant mise en place et affectation de secrétaires généraux au sein de l’Administration publique.

Le directeur de cabinet adjoint du chef de l’Etat, qui dit agir sur instruction de Félix-Antoine Tshisekedi, reproche à cet arrêté de la ministre de la Fonction publique, le non-respect scrupuleux des « prescrits de l’article 81, alinéa 1er, point 4 de la Constitution de ... Lire la suite


Politique
Mardi 28 Avril 2020 - 11:22

L’Assemblée nationale et le Sénat ont respectivement approuvé le 25 avril et le 27 avril le contrat de partage de production Emeraude II et le contrat de partage de production « Kombi-Likalala-Libondo II » qui donneront chacun lieu au paiement d’un bonus de signature de cinq millions de dollars américains.

Le projet de loi portant approbation du contrat de partage de production Emeraude II entre la République du Congo, la Société nationale des pétroles du Congo et les sociétés Congorep S.A. et Perenco S.A a été signé le 9 avril 2020. Il est consécutif au permis d’exploitation d’hydrocarbures liquides et gazeux attribué par le décret n°2019-353 du 30 novembre 2019.

Selon les termes du contrat, la durée du permis est fixée à vingt ans, avec un seul renouvellement possible de cinq ans. Le permis Emeraude II bénéficie d’une superficie de 328,3 km2 et ... Lire la suite


Politique
Lundi 27 Avril 2020 - 18:24

La loi de finances rectificative soumise actuellement à l’approbation du Parlement a prévu un chapitre sur la prise en charge des dépenses liées au recrutement des agents sociaux.

Les dépenses des salaires et traitements subiront une légère baisse en lien avec les départs à la retraite, non compensés par les recrutements du personnel dans le secteur de l’enseignement et de la santé, devant intervenir au troisième trimestre de l’année en cours. Selon le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, qui a présenté le collectif budgétaire à l’Assemblée nationale, ces dépenses qui s’inscrivent en deuxième position dans l’ordre d’exigibilité sont passées de 391 milliards FCFA dans la loi de finances initiale à 386 milliards FCFA dans le budget ajusté, soit une baisse de -1,3%.

Au regard du contexte, l’arbitrage est, a-t-il expliqué, d’autant ... Lire la suite

Pages