Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Vendredi 20 Mars 2020 - 14:30

Publié aux éditions l’Harmattan en fin janvier, « L’ascension du mur de vent » est une oeuvre à travers laquelle l’écrivain congolais, Denis Dziat, se sert de la littérature comme arme exprimant son engagement total dans les mœurs de la société.

Pour son premier livre, Denis Dziat a choisi la poésie comme genre d’expression. Ouvrage de quatre-vingt-quatorze pages écrit dans un style libre avec des poèmes brefs, « L’ascension du mur de vent » peut se comparer au regard de l’homme qui exprime la beauté de l’amour caché dans les rêves et qui l'exhibe. Par ailleurs, ce regard en s’avérant profond expose aussi l’humour, la satire, les pleurs, la lutte et les espoirs du commun des mortels.

A en croire l’auteur dont la pensée reste attachée à son continent, il serait quasiment impossible de parler de l’Afrique qui se cherche, sans évoquer ses ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 20 Mars 2020 - 10:45

Épreuve dans l’épreuve. C’est une bien triste disparition apprise, hier, du côté de la communauté congolaise de France retranchée dans son confinement : Aurélien Miatsonama, dit Aurlus Mabélé, est décédé à l'âge de 67 ans, le jeudi 19 mars à 14 h, en région parisienne, frappé, semble-t-il, par le coronavirus.

Aurlus MabéléPar le biais des réseaux sociaux, son ami et ancien collaborateur, Mav Cacharel, a annoncé le décès du "roi du soukous" sur sa page Facebook. En substance : "J'ai la triste nouvelle de vous annoncer la mort de mon célèbre ami, frère et collaborateur Aurlus Mabélé, survenue ce jeudi 19 mars 2020, en région parisienne".

Maître incontesté de la rythmique, l’un des chefs de file du “soukous” de l’époque gagne sa notoriété dans la représentation de la musique congolaise des deux Congo, grâce à sa capacité à se produire sur scène ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 20 Mars 2020 - 9:18

Saxophoniste et légende de l’afrojazz, Manu Dibango a été hospitalisé pour cause de coronavirus et « se repose et récupère dans la sérénité », peut-on lire sur sa page Facebook officielle.

Le musicien, toujours selon ce document, « se réjouit d’avance de retrouver prochainement » son public. En 1972, la face B d’un 45 tours, « Soul Makossa », fait la conquête des États-Unis et lui vaut d’y faire une tournée. Ses accents africains passionnent les musiciens noirs d’Amérique. C’est de cet album et ce titre que l’artiste accuse plus tard Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album Thriller. Dans les années 1980, il accompagne notamment Serge Gainsbourg.

Le 3 février 2009, Manu Dibango décide d'attaquer les maisons de disques de Michael Jackson et de Rihanna (Sony BMG, Warner et EMI) pour avoir utilisé sans autorisation le thème de Soul ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 19:15

Le comité national de la rumba de la République démocratique du Congo (RDC), dirigé par André Yoka Lye et le comité scientifique du Congo- Brazzaville, dirigé par Mfumu Fylla Saint-Eudes, ont rencontré le 18 mars ,  le ministre de la Culture et des arts du Congo, Dieudonné Moyongo, avec qui ils ont eu une séance de travail technique sur le processus d'inscription de la rumba au patrimoine immatériel de l'humanité.  

Les deux Congo sont dans le processus d’inscription de la rumba sur la prestigieuse liste du patrimoine immatériel de l’humanité. Pour ce faire, il y a une synergie créée  au niveau des experts et des spécialistes, et les deux parties sont montées en puissance jusqu’à mobiliser les autorités politiques.

C’est dans ce sens, qu’il y a eu un colloque méthodologique sur la rumba du 11 au 13 mars à Kinshasa au cours duquel le ministre du ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 18:15

La Journée mondiale du bonheur et du bien-être célébrée le  20 mars de chaque année est  reportée au mois de mai prochain, à cause du coronavirus.

L’Onu  reconnaît le bonheur et le bien-être comme des aspirations universelles, et pense que le bonheur devrait être considéré comme un objectif politique.

Le Cercle d’études scientifiques Rayer (CESR) qui a pour principale mission de révéler « le savoir et le savoir-faire du processus de la création » de toutes les cultures ; de permettre à tous d’accéder aux connaissances de l’humanité ; de rassembler tous les peuples autour de la création dans un esprit humaniste universel, de paix, d’amour et de tolérance ; avait convié l'Unesco  à participer à la soirée du bonheur prévue le  18 mars pour fêter les dix ans de l’organisation mondiale « World league for the right to happines ».

Le ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 20:30

C'est officiel, l’école a fermé ses portes au Congo. De nouveaux éléments sur le nombre des cas de la pandémie Covid-19 ont tant soit peu eu raison du calendrier scolaire au Congo.

Pendant trente jours soit un mois, les élèves et étudiants congolais sont invités à ne pas se rendre dans leurs établissements respectifs. On parle des mesures reconductibles en cas de besoin, comme l’a précisé le Premier ministre, Clément Mouamba le 18 mars.

En attendant, que doivent faire les élèves, étudiants et enseignants ?

Les ministères de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, ainsi que celui de l’Enseignement supérieur n’ont pour l’heure fait de déclaration sur des dispositifs qui vont assurer une continuité pédagogique, de manière à faire fonctionner l'enseignement dans des conditions d’absence de contact physique entre apprenants et ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 20:29

Créatrice de la marque Okasama Bamboo, marque de prêt-à-porter très cotée à Pointe Noire, Jessica Evoundou revient requinquée, après une pause maternité, avec de nouvelles résolutions. Passer de l’atelier sur mesure à la production et la distribution via internet, tel est son objectif. Zoom sur cette passionnée de mode qui croit dur comme fer à l’essor de la mode locale.

Les Dépêches du Bassin du Congo (L.D.B.C.) : Pourquoi avoir dénommé votre marque Okasama Bamboo ?

Jessica Evoundou (J.E.) : Okasama Bamboo parce que c’est un hommage à ma grand-mère qui s’appelait Oka, et sama est un suffixe honorifique japonais, qu’on utilise pour des gens à qui on voue un grand respect, une grande admiration. L’ajout de bambou, parce que c’est une plante solide, symbole de force et de résilience.

L.D.B.C. : Parlez-nous de votre parcours ?

J.E. : je suis ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 20:28

Le groupe musical  tradi-moderne Kingoli Universal dirigé par Davy Kassa a célébré, le 14 mars dernier, ses sept ans d’existence autour d’un concert en plein air à Talangaï, dans le 6e arrondissement.

C’est aux environs de 19 heures que le talentueux artiste a débuté son show sous les ovations du public. Davy Kassa et son groupe ont tour à tour interprété des tubes à succès comme Chérie Bola, Quentin Mouaba et Chéri Beetho.

Pendant que le public réclamait la chanson Condition extrait de son album « Combat spirituel », survint la pluie. Par conséquent, cette soirée d’anniversaire ne s'est plus déroulée comme prévu. Pour clore la soirée sur une belle note, l’orchestre a promis à ses fans un spectacle inédit très prochainement.

En sept années d’existence, Davy Kassa compte à son actif plus de quatre opus sur le marché discographique. Le ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 20:30

A la suite des mesures de prévention prises par le gouvernement pour éviter un boom de contamination au covid-19, les espaces culturels et artistiques à Brazzaville ont fermé leurs portes au grand dam du public. Pour autant, il existe bien de moyens pour se divertir à domicile ou à distance.

Comme le dit un adage, « L'optimisme, c'est voir la vie à travers un rayon de soleil ». En cette période où le confinement met en suspend le secteur culturel, rien ne sert de s’inquiéter et de se crisper l’esprit. Même chez soi, on peut passer du bon temps et développer de nouvelles et bonnes habitudes.

Pour commencer, nous parlerons lecture et méditation. Faute de temps, cette grande passion est souvent mise aux oubliettes. Alors quoi de plus intéressant que de ramener à l’air libre tous ses bouquins à qui on ne prêtait plus attention. La slameuse congolaise Mariusca ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 19 Mars 2020 - 20:19

Abéti Massikini a marqué l’univers de la musique à travers ses œuvres discographiques. Sa voix et ses chansons ont conquis le public du monde entier.  En 1981, à l’occasion des dix ans de sa carrière musicale, elle sort l’album 10e anniversaire en vue d’affermir sa notoriété contestée sur le plan national. Un titre explosif y figure: « chéri Badé ».

Dès sa sortie, la chanson reçoit un accueil très positif au Zaïre et fait la même année  un record de durée à la première place  pendant dix semaines à l’OZRT (Office Zaïrois de Radio-Télévision). « Il n’y a pas une soirée ou un mariage où  chéri Badé  ne passe pas. Ce tube est dans le cœur des Zaïrois », confiait Abéti.

Cet album a dévoilé les qualités artistiques du Congolais Sammy Massamba. Il est  arrangeur et assume la direction de l’orchestre. Il y joue les guitares Solo ... Lire la suite

Pages