Économie


Économie
Samedi 14 Septembre 2013 - 14:15

Le port d’Oyo sur la rivière Alima dans le département de la Cuvette ravitaille depuis des décennies les grands marchés des villes congolaises et du Gabon en poissons d'eau douce, fumés, frais ou salés

Ces produits de pêche en provenance des différents départements de la partie septentrionale du Congo, notamment la Sangha, la Likouala et l’Oubangui, sont vendus au port d'Oyo par les pêcheurs et revendeurs auprès des commerçants qui viennent de Pointe-Noire, de Brazzaville, de la Cuvette-Ouest, des Plateaux et même du Gabon.

Pendant ces marchés qui s’effectuent du samedi au mardi, les commerçants s'approvisionnent non seulement en poissons fumés, frais et salés du fleuve Congo, mais aussi en tortues, crocodiles, et viande de brousse pour ceux qui aiment manger bio...

Mais les commerçants qui rappportent ces produits vers les marchés déplorent la cherté ... Lire la suite


Économie
Samedi 14 Septembre 2013 - 15:15

La crainte exprimée par l’Association pour la promotion de la métrologie et la normalisation en RDC (Apromen) se justifie par le« bilan peu flatteur » du premier cinquantenaire de l’indépendance de la RDC en cette matière.

Bertin Ntumba, le président de l'ApromenL’association, qui s’est donné la mission d’informer et de sensibiliser la population sur la nécessité d’intégrer ces deux outils de développement durable dans leurs activités quotidiennes, a jugé nécessaire de placer le deuxième cinquantenaire de l’indépendance de la RDC sur le thème « La pratique de la métrologie et la normalisation, socle du développement ».

Selon elle, la seule bonne foi de l’élite politique, économique et scientifique ne suffira pas à engager durablement le pays dans cette voie. L’enjeu même que représente de nos jours la métrologie et la normalisation n'est plus à discuter. Il représente ... Lire la suite


Économie
Vendredi 13 Septembre 2013 - 18:45

Le cabinet Serf, chargé d’analyser tous les éléments socioculturels ainsi que les ressources naturelles susceptibles d’être affectées par le projet Central Africain Backbone (CAB) a annoncé le début des travaux lundi prochain

Les quatre axes concernés par ces études d’impacts environnementaux et sociales sont : Dolisie-Gabon, Dolisie-Centrafrique, Brazzaville-RDC enfin Pointe-Noire-RDC.

Le directeur technique de ce centre d’étude, Adama Zare, a donné cette information le 13 septembre à Brazzaville, à l’issue d’une rencontre de recadrage méthodologique sur cette prospection avec le coordonnateur national dudit projet et les cadres du ministère de l’Environnement. « J’ai déjà fait une première partie qui consistait à collecter les données et les analyser, maintenant c’est phase de terrain. Celle-ci consiste à vérifier l’impact de la fibre ... Lire la suite


Économie
Samedi 14 Septembre 2013 - 15:45

 Selon les données techniques et sur la base d’une comparaison des vitesses théoriques de chaque génération, l’agence Experts a établi le top 4 de la manière suivante : Tigo (4H+), Airtel (3.75G), Orange (3G+) et Vodacom (3G).

Cette étude est publiée au moment où les sociétés de téléphonie mobile se sont lancées depuis un certain temps dans une course effrénée pour proposer la plus grande vitesse de connexion Internet mobile à leurs abonnés qui se comptent  en millions pour les plus grands réseaux de la RDC. L’agence Experts a dressé ainsi un constat technique global en se référant à un tableau comparatif des vitesses qui existent entre les différentes versions de générations des technologies de téléphonie mobile. « Tigo a théoriquement le double de la vitesse de la connexion internet supersonique d’Airtel. Cette dernière représente 1.4 la ... Lire la suite


Économie
Jeudi 12 Septembre 2013 - 17:59

En cas de faillite de la filiale étrangère d'une banque américaine, les épargnants ne devront plus se tourner vers le pays de l’oncle Sam qui garantissait les dépôts bancaires jusqu’à hauteur de 250000 $, pour exiger des remboursements.

Les dépôts des banques américaines situées en dehors du territoire national ne sont désormais plus assurés. Il s’agit non seulement des dépôts estimés globalement à environ 1000 milliards de dollars, mais aussi des dépôts effectués à l’étranger et payables dans des agences basées sur le sol américain. Cette nouvelle règle est désormais intégrée dans le texte adopté par la Compagnie fédérale d’assurance des dépôts bancaires (FDIC). Dans un document, la FDIC a réaffirmé la nécessité de ne pas faire des États-Unis un garant bancaire universel, en réaction au projet du régulateur financier britannique ... Lire la suite


Économie
Jeudi 12 Septembre 2013 - 17:03

Ce pays de l’Europe du Nord a, à travers ce geste, apporté un coup de pouce au Fonds pour l’accélération du développement agricole en Afrique (Fada) afin d’activer les investissements en infrastructures agricoles sur le continent.

Le ministre danois de la Coopération au développement, M. Christian Friis Bach, a annoncé la contribution de son pays au Fada au cours de la visite dans son pays du président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), M. Donald Kaberuka.

Cette contribution de dix millions de couronnes danois, équivalent à 1,8 millions de dollars américains (USD), tel qu’indique un communiqué de la BAD, vient en complément des contributions faites par les bailleurs à l’origine de la création du Fada, en particulier l’UsaidS, qui s'est engagée à apporter 15 millions de dollars, et le gouvernement suédois qui a pris un engagement ... Lire la suite


Économie
Jeudi 12 Septembre 2013 - 15:39

À l’occasion d’un débat d’idées qu’il a animé le 11 septembre à Brazzaville, sur le thème de « La monnaie à l’ère du numérique entre dématérialisation et nouveaux usages », Antonin Idriss Bossoto, enseignant chercheur à l’Université Marien-Ngouabi, a donné ce conseil aux Congolais en vue d'intégrer la globalisation

Dans sa démarche de communication, l’orateur a tout d’abord défini le concept de monnaie électronique, qui sous-entend un procédé électronique consistant à stocker les monnaies sur des supports numérisés. Alors que son intervention faisait office de sensibilisation, Idriss Bossoto a montré à l’assistance l’impérieuse nécessité de faire usage de la monnaie électronique pour tout citoyen qui veut s’arrimer à la mondialisation et à la globalisation. « La monnaie électronique n’est plus une fiction, mais une ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Septembre 2013 - 19:19

Le ministre d’État, ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande a quitté Brazzaville ce mercredi pour le Nigeria dans le cadre de la mise en application du protocole d’accord signé en juin à Brazzaville entre le Congo et la société CCECC Nigeria LTD, relatif à la réhabilitation du Chemin de fer Congo-Océan (CFCO). Dans ce pays, Rodolphe Adada, visitera pendant son séjour les réalisations de la société CCECC LTD qui l’a invité, notamment la première phase du projet de modernisation du chemin de fer du Nigéria dans son tronçon Lagos-Kano et le chemin de fer d’Abuja pour le transit de masse. D’après le communiqué de presse du ministère des Transports, la nécessité du bon fonctionnement du CFCO est vivement ressentie aujourd’hui, tant au niveau national que sous-régional. La remise à niveau de cette infrastructure ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Septembre 2013 - 16:57

Un plan d’action du Comité de pilotage de l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI) pour la période concernée est en cours de finalisation, et devrait encore passer les étapes de la validation par les experts des ministères concernés, puis l’approbation des ministres.

Le CPCAI l'a confirmé à l’issue d’une séance de travail, le 10 septembre, avec le cabinet international Ernst & Young, opérationnel en RDC depuis deux ans. Aucun répit ne sera donc marqué dans les efforts d’amélioration du climat des affaires après les quelque avancées enregistrées. En effet, parmi les réformes finalisées à ce jour, l’on a cité, entre autres, l’adhésion à l’Ohada, l’institution de la TVA, le nouveau Code des douanes, le guichet unique de création d’entreprise, la première phase de modernisation de la centrale des risques et ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Septembre 2013 - 16:06

L’objectif de ce fonds est d’investir dans les entreprises africaines de taille moyenne ayant un fort potentiel pour une introduction réussie dans les bourses africaines.

Appelé EAPEF (Enko Africa Private Equity Fund), ce fonds de capital-investissement privé panafricain vise des opportunités d’investissement avant le premier appel public à l’épargne (pré-PAPE). Ce fond, indique un communiqué de presse, dont l’objectif est d’atteindre un montant total de cent cinquante millions de dollars américains, consiste à apporter de la valeur ajoutée aux entreprises bénéficiaires, en y injectant des ressources financières pour assurer le développement, la recapitalisation et le désendettement.

En effet, les marchés africains, rapporte la Banque africaine de développement (BAD), ont enregistré une croissance considérables depuis les années nonante. Au cours des ... Lire la suite

Pages