Économie


Économie
Mercredi 30 Octobre 2013 - 18:30

Un document stratégique est en cours d’élaboration pour redéfinir la mission publique de l’eau après le désengagement de l’État et, surtout, établir les qualifications à réunir pour évoluer dans ce secteur.

 Un important atelier technique se tient depuis quelques jours au Cercle de Kinshasa pour réfléchir sur cette épineuse question. Organisés par le Copirep, ces travaux ont pour obectif de relire le projet de contrat de concession de la Régideso. Le Copirep a réuni à cet effet tout un comité de relecture constitué des représentants des ministères du Portefeuille, des Ressources hydrauliques et des Finances. Au-delà, il y a aussi les représentants de la Régideso, du consultant privé et bien entendu du Copirep.

Abordé sur ce sujet, le secrétaire général de la Régideso, Jean-Pierre Engau, a confirmé la présence à ces travaux du géant de la ... Lire la suite


Économie
Mercredi 30 Octobre 2013 - 18:49

Le Collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco) invite tous les chefs d’entreprises à participer au sit-in qui se déroulera le 5 novembre devant le ministère des Finances et du Portefeuille public

Le président du Copéco, Paul Nestor Mouandzibi Ndinga, a annoncé aux Dépêches de Brazzaville la décision prise par la centrale syndicale lors de son assemblée générale du 29 octobre à Brazzaville. Ce n’est pas la première fois qu’une telle manifestation est envisagée, mais le collectif avait toujours temporisé suite aux promesses qui avaient été faites : cette fois, la décision est prise.

Les opérateurs économiques réagissent contre la décision du ministre des Finances de ne pas payer certains d’entre eux et d’avoir exclu près de 32 entreprises du contrôle ainsi que ceux concernés par les dossiers fractionnés. L’Inspection générale des ... Lire la suite


Économie
Mercredi 30 Octobre 2013 - 14:30

Le montant de la contribution du gouvernement congolais s’élève à 200 millions FCFA et celui de l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) à 8,5 milliards FCFA. Les départements bénéficiaires de ce système d’adduction d’eau potable simplifié sont la Cuvette, les Plateaux, le Pool et le Niari

Pour établir un plan de travail en vue de mettre en œuvre ce projet, un atelier national a été ouvert le 30 octobre à Brazzaville. L’Agence nationale de l’hydraulique rurale, des cadres du ministère de l'Énergie et de l’Hydraulique ainsi que d’EAA, venus de Ouagadougou, participent aux travaux, dont la clôture est prévue le 31 octobre.

Cette rencontre est l’occasion pour les participants de fixer le cadre institutionnel du projet et de préciser les différentes parties prenantes sur les documents administratifs ... Lire la suite


Économie
Mercredi 30 Octobre 2013 - 15:45

Les acteurs de la gestion et gouvernance forestières d’Afrique centrale vont s’informer et discuter des récentes évolutions en matière de gouvernance forestière et d’échanges commerciaux du bois.

En marge du forum de la gouvernance forestière, le Cifor (Centre de recherche forestière international), organise ce 31 octobre un séminaire pour faire connaître et promouvoir le projet Forafama, ses activités et ses résultats; faire connaître le projet pilote Redd+ Lukénie, RDC et  discuter de l’impact du régime Redd+ sur les politiques de gestion durable des forêts en Afrique centrale.

Cette rencontre d’une demi-journée constitue une occasion pour les différents acteurs impliqués de discuter et d’échanger sur les résultats du projet pilote Redd+ dans la Lukénie, dans la province du Bandundu, en RDC.

En effet, le projet Redd+ Forafama (Appui à la gestion ... Lire la suite


Économie
Mercredi 30 Octobre 2013 - 15:37

Les opérateurs miniers sous l’impulsion de la Chambre des mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) se réunissent du 29 au 30 octobre au Grand Hôtel dans le cadre du troisième forum consacré à cette importante réforme, après la remise par le gouvernement au secteur privé de l’avant-projet du Code minier d’octobre 2013.

Durant les deux jours, les participants à cet atelier très technique devront aboutir à un document unique, dégager une marge de manœuvre acceptable et concevoir une démarche stratégique post-atelier tripartite. Par rapport à cet avant-projet de Code minier, quatre commissions formées dès le premier jour des travaux vont aborder de manière spécifique les points relatifs à la fiscalité, l’administration, l’environnement et le droit minier. En ce qui concerne cette circonstance importante pour les milieux des affaires, la ... Lire la suite


Économie
Mardi 29 Octobre 2013 - 17:30

Le bond tant espéré dans ce classement des États suivant les opportunités et facilités d’affaires offertes aux investisseurs n’a pas eu lieu, mais le pays garde malgré tout sa 183e place sur 189 économies, comme en 2013, dans le dernier rapport intitulé « Doing Business 2014 : comprendre les réglementations pour les petites et moyennes entreprises ».

Dans les milieux des experts, l’on a fait état du coup dur porté par la baisse de trente-quatre places de l’indicateur « création d’entreprise ». Ainsi l’on n’exclut pas que les enquêteurs de la Banque mondiale (BM) n’ont pas eu l’opportunité de réunir les informations nécessaires sur les réformes touchant spécifiquement cet indicateur dont la plus importante serait à n’en point douter la création d’un guichet unique de création d’entreprise pour réduire les formalités et baisser les ... Lire la suite


Économie
Mardi 29 Octobre 2013 - 17:40

Le directeur entrant de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) place son mandat sous le signe du strict respect des exigences de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI) en matière de sûreté et de sécurité

Serge Florent Dzoto s’est exprimé le 29 octobre à la suite de son installation au rang de directeur général, en remplacement de Jean-Louis Osso. Il a souligné que l’image du Congo commençait à changer à l’OACI.

« Hier, nous figurions sur le site de sécurité de l’OACI ; aujourd’hui, le Congo en est sorti. L’aviation civile n’est pas uniquement une question congolaise, car plusieurs compagnies atterrissent sur le sol congolais. Nous sommes arrimés aux exigences de l’OACI. Tout est cadré en aviation ; on ne peut rien faire sans l’OACI », a-t-il indiqué.

Pour rappel, au début du mois en cours, le ministre des ... Lire la suite


Économie
Mardi 29 Octobre 2013 - 15:45

L’échec du projet privé Fri El Green Power pour la reprise de l’ex-Sangha Palm n’a pas compromis le redéploiement de cette activité agro-industrielle pour laquelle le gouvernement de la République du Congo a choisi Eco-Oil Énergie SA

Le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Rigobert Maboundou, s’est dit soulagé de la reprise officielle des activités économiques du palmier à huile à Mokéko, dans le département de la Sangha, et à Etoumbi, dans la Cuvette-Ouest.

« Je sais jusqu’à quel point […] les indécis, les frileux et les pessimistes ont donné de la voix pour exploiter mesquinement les difficultés de parcours qui sont pourtant inhérentes à tout projet de l’économie réelle », a souligné Rigobert Maboundou.

La société italienne Fri El Green Power Spa, qui avait été présentée aux autorités et populations de ces localités en ... Lire la suite


Économie
Mardi 29 Octobre 2013 - 15:58

Entre 2011 et 2012, le Trésor public a enregistré un manque à gagner énorme représentant 90% dans le secteur de l’exploitation forestière industrielle.

Les chiffres ont été rendus publics dans un rapport publié par l’ONG britannique Global Witness sous le titre : ‘‘ Les forêts de la RDC victimes d’une grande braderie, évasion fiscale, arrangement illégaux : 90% des taxes absentes des caisses publiques’’.  À en croire ce rapport, la RDC n’aurait perçu que 10% des taxes en 2012 de la part des compagnies spécialisées dans le commerce et l’exploitation forestière sur son sol.

Pourtant, la loi congolaise prévoit le versement par les compagnies forestières d’une taxe sur la superficie fixée à 0,50% par hectare. Dans ce rapport, il est clairement repris que ce montant, faible soit-il, demeure non payé par les exploitants forestiers. Car la ... Lire la suite


Économie
Mardi 29 Octobre 2013 - 11:52

Le projet a été présenté au président de la République, Denis Sassou N'Guesso, le 27 octobre à Brazzaville

Le président a reçu une délégation d'hommes d'affaires français venus lui présenter ce projet dont la date de lancement des travaux n’est pas encore connue.

Le choix porté sur la République du Congo s’explique par la bonne santé économique du pays qui attire de plus en plus d’investisseurs. Le vice-président du Conseil national des centres commerciaux français, Bertrand Boullé, qui conduisait la délégation, s’est expliqué en ces termes : « Il s’agit pour nous d’implanter sur le territoire du Congo de nouveaux lieux de consommation qu’on qualifie souvent de centres commerciaux ou familiaux. Ils permettront, à terme, à un maximum de Congolais d’accéder à des produits de qualité à moindre coût. »

Pages