Enquêtes


Enquêtes
Mardi 28 Janvier 2014 - 14:24

Les experts des Douanes des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique (Cémac) examinent du 28 au 31 janvier à Brazzaville, les enjeux et les défis à relever en vue d’une harmonisation des opérations douanières au niveau sous-régional

Organisé par le Fonds monétaire international (FMI), sous le financement du Japon (JSA), ce séminaire a pour objectifs de renforcer les capacités du trafic communautaire puis de développer un plan d’action pour des réformes dynamiques. Patronnant les travaux d’ouverture, le conseiller à la fiscalité et aux douanes du ministre des Finances, Euloge Itoua, a remercié l’implication et la coopération des institutions de Bretton Woods et du Japon dans le cadre des réformes douanières dans la zone Cémac.

Pour sa part, le directeur général des Douanes et des droits indirects du Congo, Jean Alfred ... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 9 Janvier 2014 - 17:34

En dépit des textes et lois initiés par le gouvernement pour sécuriser et règlementer la gestion du patrimoine privé et public de l’État congolais, les biens mobiliers et immobiliers constituant le domaine de l’État sont en proie à une spoliation organisée par certains citoyens. Des voix discordantes entre différentes institutions sur la gestion de ce patrimoine public et privé laissent certains observateurs perplexes  

La question demeure d’actualité et constitue, selon le gouvernement, l’un des axes clé en attente d’une solution adéquate en 2014. D’autant plus qu'un État qui ne dispose pas de biens propres et qui est pauvre en patrimoine ne peut pas se développer. D’après les statistiques et les données issues des services de la direction centrale des logements et bâtiments (DCLBA) ainsi que celles de la direction générale du domaine de ... Lire la suite


Enquêtes
Dimanche 8 Décembre 2013 - 11:23

Le phénomène des incendies prend une nouvelle allure dans le pays, plus précisément dans les grandes villes. Le constat résulte des statistiques d’une étude réalisée cette année par la direction générale de la Sécurité civile. Ces données soulignent que trois-cent cinquante cas d’incendie seraient enregistrés en 2013 à Brazzaville et cent soixante à Pointe-Noire

La réalité est d’autant plus inquiétante que les populations évoquent l’inefficacité des services de secours. Cela par le simple fait que malgré la présence des sapeurs-pompiers dans les villes, les victimes d’incendie enregistrent de lourdes pertes matérielles. Alors que les habitués de la lutte contre les grands feux, les inondations et les accidents sont alertés à temps à travers leur numéro d’urgence (le 118). « Nous avons été victimes d’un incendie qui a occasionné des ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 16 Novembre 2013 - 14:34

Des conditions d’accueil peu satisfaisantes, des offres de formation aux débouchés parfois difficiles et un système LMD (licence-master-doctorat) qui se heurte encore a l’insuffisance des ressources humaines, l’université Marien-Ngouabi fait face a plusieurs défis. Quelques programmes de rénovation sont lancés, mais le seul établissement public d’enseignement supérieur du Congo doit se réinventer

Hier une des plus réputées d’Afrique francophone, l’université Marien-Ngouabi de Brazzaville a perdu de son éclat. Les problèmes sont nombreux. On s’attarde souvent à imputer ce revers aux événements douloureux que le pays a connus ces dernières années avec son cortège de maux. Pourtant, assurent certains observateurs, l’université Marien-Ngouabi n’a pas pris le train de la modernité emprunté habilement par les autres depuis près de deux décennies.

... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 7 Novembre 2013 - 15:28

Créé en 2007 pour désengorger la sortie nord de Brazzaville, aujourd’hui fortement sollicitée, le deuxième accès nord de la ville se trouve à la veille de la saison des pluies, dans un état de délabrement inquiétant. Alors que cette route est encore la seule desservant les populations de la banlieue nord ainsi que celles des quartiers Petit Chose, Maman Mboualé et Ngamakosso, situés à Talangaï, dans le sixième arrondissement. Le constat a été fait par des habitants de ces quartiers.  

Pendant la période des grandes pluies, cette principale artère de 18 km, reliant la banlieue nord avec Brazzaville s’abime. Cela de manière souvent spectaculaire et effrayante, notamment avec le goudron arraché, la voie défoncée et de nombreux nids de poule. Alors qu’elle vient d’être construite et serait dotée de caniveaux d’environ 2 mètres de longueur, capables ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 5 Novembre 2013 - 11:15

Deux Congolaises ont été admises, le week-end dernier, au centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU). Elles auraient consommé des mangues contenant de la soude caustique, alors que ces fruits se vendent habituellement accompagnés de sel de cuisine. L’événement s’est déroulé à Poto-Poto, dans le troisième arrondissement

Selon la vendeuse de fruits, Dada Ngalouna, qui, malgré sa fuite, a été interpellée un jour après les faits par la gendarmerie de Poto-Poto, il y aurait dans son quartier un important réseau de trafiquants et de vendeurs illégaux de produits vivriers. Ces derniers organiseraient des vols nocturnes dans de grands magasins et auraient vendu des cartons de soude caustique à la place de sel de cuisine.

« J’ai acheté ce produit à un jeune vendeur ambulant qui s’appelle Merlin Litsitsi. D’habitude, j’achète mon sel dans les ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 9 Novembre 2013 - 8:30

Alors que pour certains Brazzavillois le métier présenterait des risques sanitaires, le phénomène des coupeurs d’ongles ambulants, communément appelés « bâna vernis », gagne du terrain à Brazzaville

Animée par des ressortissants ouest-africains et de la RD-Congo, l’activité met à mal les promoteurs des établissements moderne de beauté, pour lesquels les ambulants détourneraient leur clientèle alors qu’ils ne paient pas de taxes. « Clink, Clink », c’est par ce signal que les habitués, notamment les abonnés, reconnaissent le passage d’un coupeur d’ongles ambulant. Le visage luisant de sueur sous les rayons du soleil, ces jeunes en quête de clients sillonnent les rues et avenues de Brazzaville. Ils portent sur eux un matériel composé d’une dizaine de paires de ciseaux, d'un liquide moussant, d'un chiffon en mousse et d’une petite serviette de ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 19 Octobre 2013 - 8:29

Implanté au Congo en 1910, notamment avec la construction de la première mosquée de Brazzaville, le mouvement islamique comparativement à d’autres groupements religieux prend un nouvel élan au Congo

D’après les statistiques émanant d’une enquête réalisée au mois de mai de l’année en cours par le Conseil supérieur islamique du Congo (CSIC), les villes de Brazzaville et Pointe-Noire comptent environ huit cent mille musulmans répartis en vingt-six mosquées pour Brazzaville et vingt-une pour Pointe-Noire. Et, dans ce nombre croissant, 15% de croyants seraient d’origine congolaise.

Ainsi, pour l’institution, la dernière édition 2013 de leur fête de fin d’année dénommée « Tabaski » peut servir d’illustration pour cette montée en puissance de la culture islamique dans le pays. En comparaison avec les autres éditions, celle-ci a permis à tous les ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 9 Octobre 2013 - 13:30

Depuis le lancement de l’opération « Protection et préservation des emprises et des réserves foncières de l'État attenantes à la route nationale n°2 » sur le tronçon Brazzaville-Ollombo, les actions de sensibilisation vont bon train à Ignié, dans le Pool. Malgré leur bonne humeur, les populations n’entendent pas céder les espaces ciblés par l’opération si aucune indemnisation n’est versée

À 45 Kilomètres de Brazzaville, dans le département du Pool, Ignié, une bourgade en mutation, affiche une atmosphère plutôt tranquille. Au centre de la ville, le climat est le même, à part le bourdonnement et les va-et-vient d’un engin de travaux publics qui s’attaque à un tas de sable en face du grand marché. C’est justement de ce côté-là, en longeant de bas en haut la nationale n°2, qu’on aperçoit sur les murs des maisons proches de la route ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 14 Septembre 2013 - 17:15

La célèbre école de peinture se bat depuis des années pour recouvrer l’intégralité du terrain que son fondateur lui a légué avant sa mort. Mais elle fait face aujourd’hui à une tentative d’expropriation conduite par la famille de celui qui succéda à Pierre Lods, Nicolas Ondongo. Si bien qu’elle est menacée dans son existence même par une manipulation qui porte atteinte à l’un des biens culturels les plus emblématiques du Congo

L’École de peinture de Poto-poto © (Adiac)Des documents de justice présentant la famille Ondongo comme propriétaire de la parcelle qui abrite l’école ont été présentés récemment devant la justice afin de permettre à celle-ci de s’approprier en toute illégalité une partie du terrain de l’école située en plein cœur de Poto-poto. Mais ces textes sont truqués selon des sources proches de l’institution.

Dans le silence réfléchi de ce lieu mythique qui fait ... Lire la suite

Pages