Enquêtes


Enquêtes
Vendredi 4 Août 2017 - 14:30

Selon les données du plan présidentiel d'aide d'urgence des Etats-Unis à la lutte contre le sida (Pepfar), les nouvelles infections liées au VIH sont en diminution de près de la moitié au Swaziland, le pays qui a la prévalence de la maladie la plus forte au monde. D'autres progrès ont été constatés au Malawi, en Zambie et au Zimbabwe, en matière de contrôle des épidémies liées au sida.

Ces données indiquent que le Swaziland a atteint l'objectif mondial de suppression de la charge virale communautaire chez les adultes séropositifs , quatre ans avant l'échéance.  Au cours de la même période, les traitements vitaux aux Antirétroviraux (ART) ont presque doublé dans ce pays, pour couvrir plus de 80 % d' adultes. Le nombre d’hommes couverts par le recours à la circoncision masculine médicale volontaire (VMMC) a également augmenté pour passer de 13 à 29 % au ... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 3 Août 2017 - 17:15

Le Parlement angolais a adopté une loi limitant les pouvoirs militaires et sécuritaires du futur président de la République qui sera issu des élections générales du 23 août, pour remplacer Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979 et qui a décidé de ne pas se représenter.

Approuvée, cette nouvelle loi reconduit pour huit ans les dirigeants de l'armée, des services de renseignement et de la police, et empêche le futur président de procéder à de nouvelles nominations. Elle encadre aussi les conditions de départ des responsables concernés. Y figurent notamment la condamnation pour un crime ou le dépassement de la limite d'âge. 
Les Angolais sont appelés à voter le renouvellement de leur Parlement le 23 août prochain. On sait que le nouveau chef de l'Etat sera issu de la majorité présidentielle. Le nom du ministre de la Défense, Joao Lourenço, qui a pris ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 2 Août 2017 - 13:30

La Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (Badéa)  a signé une ligne de crédit  qui donne droit à 15 millions de dollars à la la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) dans le cadre de son programme de financement du secteur privé, a-t-on appris.

La Ligne de crédit vise à contribuer au financement des opérations du secteur privé dans  la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac :  Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon,  Tchad et Guinée Equatoriale).

Cet accord va fournir des financements appropriés à des projets des secteurs économiques à même de contribuer à la création d'emplois, à l'amélioration des conditions de vie et à l'atténuation de la pauvreté ainsi qu' au développement durable dans les pays de la Cémac.  

 


Enquêtes
Mardi 1 Août 2017 - 17:05

 A en croire le dernier  rapport de la Banque mondiale (BM), la qualité de la gouvernance en Afrique est en recul dans 38 pays sur 54. Ce recul est plus visible dans la gestion économique, des politiques structurelles et des mesures d’insertion sociale. 

Les raisons évoquées sont la chute des prix des matières premières sur les marchés internationaux. Or, une majorité des budgets des pays africains se basent sur les performances des prix des minerais, des hydrocarbures et des matières premières végétales.
Le rapport cite le cas de la Centrafrique, du Burundi et de la République démocratique du Congo (RDC).  Le Rwanda, le Sénégal et le Kenya étant des exceptions.  Le rapport classe le Rwanda  au 7e rang des gouvernements les plus efficaces au monde devant la Malaisie, la Suisse et le Luxembourg. La politique de lutte contre la corruption et la bonne gouvernance ... Lire la suite


Enquêtes
Lundi 31 Juillet 2017 - 14:44

Co-organisé par les États-Unis et le Togo,  le Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique– Africa Growth and Opportunity Act (AGOA)  se tiendra à Lomé, au Togo, du 8 au 10 août 2017. 

Il réunira de hauts fonctionnaires des États-Unis et de 38 pays d'Afrique subsaharienne, l'Union africaine (UA) et les communautés économiques régionales (CER). Les discussions porteront sur les moyens de renforcer la coopération économique et le commerce entre les États-Unis et l'Afrique, sur le thème : " Les Etats-Unis et l'Afrique: un partenariat pour la prospérité à travers le commerce ". 
Il sera également question, pour le forum, de maximiser les avantages de l'AGOA dans un paysage en rapide évolution économique et souligner l'importance du role joué par les femmes, la société civile et le secteur privé pour promouvoir le commerce et ... Lire la suite


Enquêtes
Vendredi 28 Juillet 2017 - 16:00

Suite à la demande de l'Agence française de développement (AFD) en vue du changement de son statut d'établissement de crédit au statut de société d'établissement, la Banque centrale européenne (BCE) a confirmé que l'AFD devient une société de financement. 

L'AFD informe que ce changement de statut n'affecte pas son statut d'Etablissement public industriel et commercial (Epic) en droit français, et sa mission comme ses objectifs restent inchangés.
Dans « Panorama » son dernier rapport annuel, l'AFD présente quelques-uns de ses projets emblématiques.
L'Agence est revenue sur le financement du développement durable, notamment le climat. L'AFD a annoncé qu'elle "devient plus puissante, plus agile, plus partenariale" avant l'enregistement de nouveaux pays, de nouvelles responsabilités, l'alliance stratégique avec la Caisse des dépôts…
L'ambition  de ce rapport est ... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 27 Juillet 2017 - 11:50

Dans sa dernière lettre d'Afrique centrale, le Trésor français a étudié les éventuels changements structurels dans les économies de la zone Cémac qui pourraient tirer la croissance économique.

Le Trésor français note des changements plutôt légers pour permettre une vraie « émergence ». Pour évaluer les perspectives de croissance de la zone Cémac, le Trésor français a étudié les changements structurels qui pourraient intervenir dans les économies des Etats de la région. Il s'appuie sur une économie basée sur l'agriculture vers une économie orientée vers les services et les secteurs industriels. Dans la zone Cémac, seul le Cameroun se démarque – un peu – des autres pays. La part de l’emploi agricole y a connu une baisse limitée. C'est également le cas de la part de l’emploi industriel. Il est le seul pays de la zone à connaître une baisse durable ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 26 Juillet 2017 - 18:00

Réunis à Tunis dans le cadre de la 2e réunion du groupe de contact sur la route migratoire en Méditerranée centrale, les ministres de l'Intérieur de 14 pays ( Algérie, Allemagne, Autriche, France, Italie, Libye, Mali, Malte, Niger, Slovénie, Suisse, Tchad, Tunisie, Estonie), et le Commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, ont échangé sur le phénomène migratoire. 

Ils considèrent désormais la migration comme un phénomène planétaire, "dont la gouvernance exige un engagement global dans un esprit de responsabilité équitablement partagée, de partenariat et de solidarité". 
Face à la crise humanitaire en Méditerranée centrale, ils déplorent le "trafic organisé par des réseaux criminels" et ses conséquences, les opportunités et les enjeux sécuritaires, socio-économiques et humains liés au phénomène ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 26 Juillet 2017 - 10:26

Les deux principaux protagonistes de la crise en Libye, le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar se sont rencontrés en région parisienne, sous les auspices du président français Emmanuel Macron dans l'espoir de leur faire signer un engagement en faveur de la paix en Libye. 

La rencontre s'est faite en présence de l'émissaire des Nations unies pour la Libye, Ghassam Salamé. Le chef de l'Etat français a obtenu des deux principaux rivaux de la crise libyenne un engagement pour sortir leur pays du chaos. Peu avant la rencontre, un communiqué de l'Elysée a annoncé que les deux hommes s'engageaient à un cessez-le-feu et à des élections "dès que possible".
Le Premier ministre du gouvernement libyen d'union nationale Fayez al-Sarraj et le général Khalifa Haftar ont dit oui à la tenue de l'élection présidentielle au ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 25 Juillet 2017 - 19:54

Il a annoncé une augmentation de l'aide internationale en faveur des pays les plus fragiles, notamment africains. 

"L’aide internationale en faveur des pays les plus fragiles, en particulier en Afrique, augmentera durant le quinquennat pour atteindre 0,55% de la richesse nationale en 2022", a annoncé le chef de l’Etat français, qui a reçu le fondateur de l'ONG internationale One, Bono et la chanteuse américaine Rihanna. 
Emmanuel Macron a chargé son Premier ministre et le gouvernement à présenter d’ici à l’automne une trajectoire financière conforme à cet objectif. L’aide internationale aura pour vocation de lutter contre la pauvreté, de mettre en œuvre les objectifs du développement durable des Nations unies (dont l’éducation, la santé et la promotion des femmes), de renforcer les capacités des pays bénéficiaires et de favoriser la coopération ... Lire la suite

Pages