Enquêtes


Enquêtes
Mercredi 28 Janvier 2015 - 15:45

Qui, pourquoi et que fait le gouvernement ? Ces trois questions sont revenues à l’Assemblée mardi à propos de la disparition supposée des vingt-deux petits Congolais.

La séance d’interrogations écrites du gouvernement mardi à l’assemblée nationale à Rome est revenue sur les questions que pose le sort de vingt-deux petits Congolais qui devaient arriver à Rome par adoption et dont on ne sait plus grand-chose depuis le 29 décembre. C’est à cette date, en effet, que les enfants ont été prélevés par trois hommes disant agir au nom de la Commission italienne des adoptions internationales, et conduits vers une destination jusqu’ici inconnue.

Plusieurs députés s’émeuvent de cette affaire qui risque d’avoir des retombées négatives sur la coopération italo-congolaise. Un raidissement des rapports entre les deux pays maintenant interviendrait au plus ... Lire la suite


Enquêtes
Dimanche 18 Janvier 2015 - 17:40

Alors qu’ils ont été  sensibilisés et rappelées depuis le 21 juin 2014 sur la nécessité à se conformer aux lois et règlements en vigueurs dans le pays, notamment la loi 23-93 du 6 juin 1996, fixant les conditions d’entrée, de séjour et de sortie des étrangers, ce n’est qu’à une semaine du lancement officiel de l’opération de contrôle de tous les étrangers qui aura lieu le 20 janvier que  des  immigrés remplissent les couloirs de la préfecture pour se mettre en règle.

Parlant de l’engouement actuel qu’a ces étrangers pour régulariser leur situation, le directeur de l’Immigration et de l’Émigration, Paul Bernard Ondzé, a déclaré : « Nous avions constaté que ces immigrants négligent ce que nous leurs recommandons de faire. Car, malgré les messages de sensibilisation que nous livrons sur la nécessité d’avoir les papiers, ils ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 27 Décembre 2014 - 12:27

Alors qu’ils se plient parfois en quatre et remplissent les couloirs de la préfecture pour obtenir un passeport ordinaire de type Cémac, les demandeurs de ce précieux document de voyage ne se pressent plus pour le retirer. Selon les services d’émigration,  4125 passeports établis traînent dans les coffres depuis plusieurs mois.

La question a fait l'objet d'un entretien entre le Directeur de l’émigration et de l’immigration et Les Dépêches de Brazzaville. Paul Bernard Ondzé a invité les Congolais, notamment les demandeurs de passeport depuis plus d’un mois, à se présenter à ses services pour le retrait de leur document. Il a précisé que la loi qui crée le nouveau passeport reconnu par les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) a fixé le délai légal d’acquisition de ce document à 7 ou 14 jours au ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 16 Décembre 2014 - 17:15

L'usine annoncée à compter du mois de mars 2015 intègre les projets inscrits dans le Plan national de développement (PND). Ses missions : la production et la pose des pavés à Brazzaville.

L’information a été confirmée, le  lundi 15 décembre, par le coordonnateur de ce projet, Louis Oniangué qui est le coordonnateur de ce projet qu va offrir des emplois à environ deux milles jeunes congolais. Financé par le budget de l’État congolais exercice 2013-2014, ce projet est structuré en deux volets à savoir : la construction et l’installation de l’usine dont le niveau d’exécution des travaux a déjà atteint 70%. « Les travaux évoluent normalement, car tous les hangars sont déjà montés et, en mars 2015, nous procéderons à son inauguration. Ainsi, les premiers pavés peuvent être disponibles dès janvier, et nous allons bientôt organiser les recrutements »... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 2 Décembre 2014 - 13:04

Cette situation porte préjudice aux passagers qui ne peuvent librement décharger leurs bagages. Interrogée par les Dépêches de Brazzaville, la Direction de ce port pointe du doigt les propriétaires des planches entreposées sur cet espace alors que celui-ci est destiné à servir de zone d’entrée et de sortie pour passagers.

Indigné, le directeur de la capitainerie, chargé de la gestion et la surveillance du port, a signifié que le quai est gratuit. Il n’est pas une zone d’occupation définitive. Car, comparativement à un terre-plein qui est payant et constitue une superficie d’exploitation commerciale sur laquelle on peut stocker des marchandises, le quai sert d’espace de transit. Car, à l’embarquement ou au débarquement, il permet aux passagers de déposer momentanément leurs marchandises. Au terme de la loi portuaire, cet espace doit être libre. « ... Lire la suite


Enquêtes
Dimanche 30 Novembre 2014 - 16:15

Environ 86% des victimes d'agressions sexuelles enregistrées ces dernières années à Brazzaville sont des enfants et adolescents dont l’âge varie entre 3 et 15 ans. Un phénomène de plus en plus inquiétant qui appelle à une concertation des services concernés dans la protection des victimes mais surtout dans la prévention du fléau. 

Ces dernières années, comme la plupart du temps, les victimes sont exclusivement de sexe féminin, soit 95%. Elles ont été assaillies par des personnes qui les connaissent. Parents, enseignants et voisins sont longuement cités dans des rapports conjoints de commissariats et des structures hospitalières. 2302 victimes ont été reçues pour agression sexuelle de 2007 à 2013 dans les locaux des hôpitaux de base de Makélékélé, de Talangai et des Centres de santé intégré de Ouenzé et Poto-Poto.

« L‘âge de ces victimes se ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 28 Octobre 2014 - 18:15

Le ministère de l’Économie forestière et du développement durable organise, depuis quelques mois, des opérations de saisie du bois illégalement coupé et transporté vers Brazzaville à des fins commerciales. Au total, 2183 pièces de bois ont été arrêtées cette année.

Ces bois saisis sont composés de bastings en bois rouges et blancs, planches rouges et blanches et de madriers. L’opération fait suite à un constat sur des opérations illégales qui entourent ce produit. Qu'il s'agisse du transport, du commerce et de l’exploitation du bois issu. ces phénomènes prennent de l'ampleur et enfreignent à la règlementation en vigueur, notamment celle mise en place par le ministère de tutelle selon qui, malgré la présence des services de surveillance (éco gardes), installés à l'intérieur, les scieurs et les coupeurs en complicité avec les vendeurs de ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 21 Octobre 2014 - 14:15

Environ 641 acquéreurs, ainsi que les propriétaires des domaines concernés par l’opération d’expropriation pour cause d’utilité publique, dans le 6è arrondissement de Brazzaville, Talangai perçoivent depuis quelques jours leurs indemnisations.

Cette récompense intervient après plusieurs mois de  discordances entre le ministère de tutelle et les acquéreurs. Une situation qui a  laissée les populations perplexes. Les noms des intéressés sont affichés dans des cabinets d’huissiers travaillant pour le compte de la Délégation générale aux grands travaux et à la Direction générale du cadastre. Ces acquereurs sont répartis en trois catégories: ceux de PK7 à Kintélé (132 personnes), de la ceinture maraichère de Talangai (420 personnes), ainsi que ceux du chantier de l’échangeur (99 personnes).

Ce programme d’indemnisation a permis de préparer ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 11 Octobre 2014 - 18:30

L’immigration clandestine fait le lit de la prospérité douteuse des gangs de trafiquants

Combien coûte un rein, un cœur, une cornée ou un poumon ? Tout comme dans un supermarché, les organes humains ont leur espace de transactions et leurs démarcheurs. Mais les choses ne se passent pas toujours à la lumière du jour. Depuis quelques temps déjà, les organisations humanitaires proches de l’aide aux réfugiés, tirent la sonnette d’alarme. Dans les déserts du Sinaï et du Sahara ; dans les morgues des pays du pourtour méditerranéen, il n’est pas rare de trouver des corps de clandestins africains éviscérés ou grossièrement recousus après le prélèvement de leurs organes.

Une enquête de l’agence de presse italienne ANSA confirme que le phénomène est même en nette progression sur le continent. Réfugiés et migrants y sont forcés de vendre leurs organes, ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 8 Octobre 2014 - 13:15

La difficulté de trouver un loyer convenable, le refus des grandes agences immobilières de satisfaire les demandes de certaines catégories de personnes désirant avoir une maison dans un périmètre bien sécurisé et à un prix abordable et le manque d’une politique efficace de contrôle dans le secteur immobilier, tels sont les maux décriés par les Brazzavillois qui revendiquent également les textes d'application de la loi qui régit le secteur immobilier.   

En attendant ces textes d’application, les locataires et les  propriétaires de maisons recourent aux petites agences immobilières et de courtage. Comme on pouvait s'y attendre, ces opérateurs exigent le paiement préalable d’une somme de 5000 FCFA  pour conduire le demandeur à la maison mise en location et prélèvent un mois entier de loyer, sur la caution, lorsque le locataire s'engage. Le problème ... Lire la suite

Pages