Enquêtes


Enquêtes
Lundi 8 Janvier 2018 - 10:45

La Côte d'Ivoire, la Guinée Equatoriale, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne sont devenus des membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies afin de "faire la différence", selon son président en exercice Kairat Umarov, ambassadeur du Kazakhstan.

Kairat Umarov a rappelé combien "la paix et la sécurité sont difficiles à obtenir". Expliquant :  "Vous allez avoir une réelle chance de faire la différence" lors des recherches de consensus, a-t-il ajouté. Les ambassadeurs des six nouveaux pays au Conseil de sécurité ont ensuite installé leur drapeau parmi ceux des neuf autres membres de l'instance suprême des Nations unies à l'entrée de leur salle de réunion. 
Le Conseil de sécurité compte 15 membres, dont 5 permanents ayant un droit de veto lors de l'adoption de ses résolutions (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni). Les six ... Lire la suite


Enquêtes
Lundi 8 Janvier 2018 - 12:00

L'aide américaine est consacrée aux programmes de formation des Forces armées centrafricaines(Faca).

 

Malgré l'embargo appliqué à la Centrafrique, le Conseil de sécurité des Nations unies vient de donner son feu vert  aux Etats-Unis pour équiper  l'armée de ce pays à hauteur de 12, 7 millions de dollars. Le chargé d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis à Bangui, David Browstein, a expliqué les raisons de cet investissement. "Nous croyons en l’aptitude de la RCA et croyons que les Faca ont un rôle central à jouer pour l’avenir.", a-t-il dit.
Ces fonds débloqués par les Etats-Unis permettront  d'équiper l'arméee centrafricaine des véhicules, du matériel de communucation et des premiers soins. Des cours de langue anglaise seront suivis à Bangui avant la poursuite de formations spécifiques aux Etats-Unis.
Un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 6 Janvier 2018 - 13:46

Au lendemain de ses vœux à la presse, le président français a présenté ses vœux au corps diplomatique. Il a rappelé que 2017 a été une année de profond changement en France et que 2018 sera une année de poursuite, d'amplification et de ce qui a été entrepris aussi bien sur le plan national que sur le plan international.

Emmanuel Macron a salué l'action du pape François sur les migrants, son plaidoyer pour le climat et la planète. Il a aussi fait état de la volonté du retour de la France pour elle-même et pour porter sa voie à l'extérieur. Sur le plan international, la France jouera pleinement son rôle, a indiqué le président, qui a voulu, dès son accession à la magistrature suprême, que la diplomatie française trouve force, unité et cohérence.

Les quatre priorités de la ligne diplomatique française

Le chef de l'Etat a présenté les quatre priorités de ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 2 Janvier 2018 - 12:45

Dans le souci de contribuer à la lutte contre la migration clandestine et le terrorisme, l'Italie vient de gonfer le nombre d'armées occidentales présentes dans la région, après la France, les Etats-Unis et l'Allemagne. 

Le président du Conseil italien, Paolo Gentiloni, s'est favorablement prononcé, au nom de la lutte contre le terorisme et la migration clandestine. Précisant l’objectif de la mission, il a déclaré : "accroître la capacité opérationnelle des forces nigériennes et de les placer en position de garantir la stabilité dans la région et de combattre le trafic illégal de migrants".
Auparavant, Rome avait annoncé l’envoi de soldats au Niger, avant de préciser les contours de cette expédition : "juguler la migration clandestine et lutter contre les réseaux de passeurs et les groupes terroristes". Ces soldats font partie  du corps expéditionnaire  ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 2 Janvier 2018 - 12:45

Réunies à N'guigmi, au Niger, en vue d'examiner la situation socio-sécuritaire, les collectivités insulaires et riveraines  sont revenues sur les conséquences désastreuses dans la région.

Les collectivités ont regretté des morts d'hommes, des pertes de biens matériels, la destruction des habitations, l'abandon des animaux dans la précipitation au profit du groupe islamique Boko Haram et d’autres prédateurs. Ceci est dû à l' évacuation inorganisée du lit du Lac Tchad.  
Cette évacuation aurait pour objectif de faciliter aux forces de défense et de sécurité la lutte  contre Boko Haram. Or, ce groupe terroriste Boko Haram continue des incursions quotidiennes pour faire des rapts, tuer et emporter des biens de  la population évacuée. On parle même de la présence d’autres groupes armés opérant dans la zone sous le prétexte d’auto-défense. Leur ... Lire la suite


Enquêtes
Vendredi 29 Décembre 2017 - 15:05

Le président des Forces alternatives pour le renouveau et l'émergence (Fare), Modibo Kéita, a mis le président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) et son gouvernement en garde contre un éventuel report de la date de l'élection présidentielle de 2018. 

Longtemps resté en marge des débats autour d'un éventuel report de la date de la présidentielle de 2018, l'ancien Premier ministre Modibo Kéita a mis en garde le régime actuel contre "la trappe des spéculations et des incertitudes distillées, alimentées par des intérêts catégoriels en conflit, des ambitions personnelles, des petites stratégies à court terme sans grand rapport avec l’intérêt général". 
Il invite le gouvernement malien à organiser l'élection présidentielle à la date prévue et dans la transparence, sur la plan sécuritaire et politique. "La seule mission urgente que les FARE assignent au ... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 28 Décembre 2017 - 11:52

Le conseil des ministres du Gabon est favorable à la ratification du compromis portant saisine de la Cour internationale de justice (CIJ) relatif au différend frontalier qui oppose le Gabon et la Guinée Equatoriale sur l’Ile Mbanié et les îlots  de Cocotiers et Conga.

L'accord intervient un an après la signature à Marrakech, au Maroc, entre les présidents équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, et gabonais,  Ali Bongo Ondimba, du compromis devant être soumis à la CIJ de la Haye au sujet du conflit frontalier. 
"Nous ne sommes qu’au début d’un processus qui doit nous conduire à la Haye. (…) Ce traité doit recueillir l’autorisation parlementaire de ratification et ensuite la vérification de sa constitutionnalité par la Cour constitutionnelle. Après quoi, le compromis entrera en vigueur quand chaque partie aura notifié à l’autre l’aboutissement de ses ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 27 Décembre 2017 - 12:30

Le président soudanais  accuse la juridiction internationale de subjectivité et appelle ses pairs africains à se retirer de cette organisation.

Omar El Béchir fait face à un mandat d'arrêt international de la Cour pénale internationale (CPI) qui l'accuse d'avoir commis un génocide dans le Darfour. La CPI peine à faire exécuter son arrêt. Plusieurs pays africains refusent d'arrêter le président soudanais. 
A l'issue du 28e sommet de l’Union africaine, en janvier dernier,  les chefs d’Etat et de gouvernement africains avaient adopté une "stratégie de retrait collectif" de cette Cour. Une décision historique qui avait marqué un tournant dans le bras de fer entre la CPI et certains pays africains. 
Nombreux sont les dirigeants africains à dénoncer la subjectivité de la CPI depuis environ trois ans. Certains l'ont, d'ailleurs, quittée. C'est le cas de l'Afrique ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 27 Décembre 2017 - 13:41

Le président comorien considère l’utilisation du Franc CFA par les anciennes colonies françaises comme une sorte de bouclier empêchant l’Afrique francophone de voir sa monnaie s’effondrer. 

Dès son retour à la magistrature suprême des Comores, Azali Assoumani a déclaré qu'il voulait mettre son pays au niveau des pays émergents, citant l'exemple de l'Île Maurice, se fixant un objectif : "Emergence des Comores à l’horizon 2030". La banque centrale des Comores sera le premier pilier de cette émergence : favoriser la prospérité économique grâce à son action sur la monnaie et veiller sur la stabilité monétaire.
Mais Les Comores tirent profit de l'assistance financière de la France. Ils ont peur de se retrouver un jour dans la situation du Zimbabwe : l'hyperinflation. 
Or, certains Africains pensent que leurs pays doivent sortir de la zone franc au nom d'une ... Lire la suite


Enquêtes
Mardi 26 Décembre 2017 - 13:37

L'annonce a été faite par le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni, indiquant que les forces de son pays viendront en renfort  aux soldats français basés au Niger, dans le cadre de l'opération Barkhane. 

Paolo Gentiloni visitait le navire Etna de l'opération Eunavfor Med / Sophia. ''Nous devons continuer à concentrer notre attention et notre énergie sur la menace du trafic des humains et le terrorisme dans le Sahel", a-t-il déclaré. 
Le gouvernement italien va proposer au parlement un projet de loi permettant le déploiement de mille quatre cents soldats actuellement en Irak. " Plusieurs des forces en Irak seront déployées dans les prochains mois au Niger ", a précisé le Premier ministre.
L'objectif des soldats italiens est de former l'armée nigériane dans la lutte contre le terrorisme et la traite des êtres humains. L’opération devrait comprendre cinq cents ... Lire la suite

Pages