Société


Société
Samedi 8 Mars 2014 - 15:23

Dans ce nombre, il y a des membres du mouvement insurrectionnel de février 2011.

Trois cents personnes, dont des membres du mouvement insurrectionnel de février 2011, devraient bénéficier d’une amnistie pour faits insurrectionnels. Selon la Cour militaire citée par radiookapi.net, il y a cependant une procédure à suivre. Il s’agit notamment de la signature, par chacun des candidats à cette grâce, d’un engagement personnel, par écrit, sur l’honneur, à ne plus commettre les actes qui font l’objet de l’amnistie.

Selon cette source, les conditions d’obtention de cette amnistie sont reprises dans la loi d’amnistie et dans l’arrêté publié par le ministre de la Justice. Et chaque candidat à l’amnistie devra remplir un formulaire, avec une photo passeport, auprès d’un magistrat civil ou militaire et, à défaut, auprès d’un inspecteur de police ... Lire la suite


Société
Samedi 8 Mars 2014 - 15:13

Le procureur et la défense peuvent faire appel de ce jugement dans un délai de trente jours.

La chambre de première instance II de la Cour pénale internationale (CPI) a reconnu le 7 mars Germain Katanga, coupable d’un crime contre l’humanité (meurtre) et de quatre crimes de guerre (meurtre, attaque contre une population civile, destruction de biens et pillage) commis le 24 février 2003 en RDC. Selon le communiqué de la CPI, « des décisions sur la fixation de la peine puis sur les réparations pour les victimes seront rendues prochainement ».

Selon la CPI, en effet, au vu des dépositions des témoins et des différents éléments de preuve produits devant la chambre, il a été établi, au-delà de tout doute raisonnable, que Germain Katanga avait contribué de manière significative à la commission des crimes par la milice Ngiti lors de l’attaque lancée contre le ... Lire la suite


Société
Samedi 8 Mars 2014 - 14:49

Pour ces organisations basées au Katanga, qui ont évalué le rapport Itie 2011, le respect de la lettre du processus resterait encore un objectif à atteindre.

Dans son rapport du mois de février, publié début mars, sur l’évaluation du rapport Itie 2011, la Plate-forme des organisations pour la promotion et la défense des droits économiques, sociaux et culturels DESC/RDC a vu en l’adhésion de la RDC à ce processus le résultat d’un effet de mode. Pour ce regroupement, en effet, cet engagement ne procède aucunement d’une démarche volontaire destinée à insuffler « une culture de la traçabilité dans les ressources extractives » avec une participation effective des parties prenantes compétentes afin d’améliorer leur contribution à la quête commune du développement.

Selon DESC/RDC, la mise en œuvre de l’Itie en RDC n’est pas encore conforme aux ... Lire la suite


Société
Vendredi 7 Mars 2014 - 16:31

Dans le cadre de la célébration des cinquante ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays (22 février 1964), l’association a organisé le 5 mars, à l’ambassade de Chine au Congo, une cérémonie de congratulation des dix femmes congolaises et chinoises qui se sont distinguées dans leur secteur d’activités ainsi que des sept cadres sino- congolais ayant investi sur le projet Imboulou

Ces femmes ont été choisies, d’après le vice-président de l’Association Congo-China First, Eddie Janvier Bouhika, pour leur abnégation, leur sens du devoir, leur engagement pour le travail bien fait dans leurs divers secteurs d’activités, leurs sociétés et leurs administrations.

Pour le Congo, ont été distinguées Rosalie Matondo, conseillère du président de la République, chef du département de l’économie forestière, du développement ... Lire la suite


Société
Vendredi 7 Mars 2014 - 16:11

Le Forum de la société civile pour des élections libres et transparentes (Fosocel) organise, du 10 au 12 mars, une rencontre sur le thème : « Les processus électoraux en République du Congo : analyse critique ».

Elle vise, entre autres objectifs, à sensibiliser les acteurs de la société civile sur les enjeux de la consolidation de la démocratie ; à renforcer les capacités des acteurs de la société civile ; à vulgariser les conclusions de la concertation politique de Dolisie ; ainsi qu’à mener l’analyse critique des processus électoraux en République du Congo.

Prennent part à ces assises les organisations de la société civile œuvrant dans la sphère de la défense des droits de l’homme et de la promotion de la démocratie, des représentants d’églises ou de confessions religieuses ainsi que des personnalités universitaires.


Société
Samedi 8 Mars 2014 - 3:38

Progrès, égalité, émancipation, justice : autant de mots qui résument le combat de la femme africaine, sa lutte et son engagement. Son autonomie aussi. Or, être autonome financièrement par rapport à l’homme demeure une véritable lutte. Dans ce siècle nouveau dominé par le « je » et l’affirmation de son identité, être entièrement à la merci de quelqu’un pour vivre est inconcevable. Pourtant, nombreux sont les hommes qui empêchent leur épouse de s’épanouir. Comment penser le progrès et l’égalité dans ces conditions ?

Le développement de la société dépend des hommes et des femmes. Ainsi sont-ils tous allés à l’école, tous ont le droit de s’épanouir. Fini le temps des mariages arrangés et imposés. Cette nouvelle ère appartient aux femmes et à leur liberté.

Dire « non » devient possible. Les choses doivent changer, tel est l’objectif ... Lire la suite


Société
Samedi 8 Mars 2014 - 15:07

Ces équipements comprennent pour les hôpitaux des lits avec matelas, des matériels de laboratoire, des appareils d’imagerie,  notamment l’échographie et la radiographie,  des lits opératoires, des matériels de réanimation. Pour les centres de santé, il est prévu  des lits, des tensiomètres,  des microscopes et un kit minimum de laboratoire.

Le geste du gouvernement congolais s’inscrit dans le cadre du projet d’équipement des structures sanitaires. Le coup d’envoi  de la remise de ces matériels pour les provinces du Bandundu et Bas-Congo a été donné par le ministre de la Santé publique, le Dr Félix Kabange Numbi, en présence son collègue du ministère des Affaires sociales, Charles Mundele. C’était à l’entrepôt de l’Unicef où sont gardés tous les matériels.

Pour le ministre de la Santé publique,  le premier lot des matériels  destinés ... Lire la suite


Société
Vendredi 7 Mars 2014 - 12:30

Les femmes du Service national de reboisement (SNR) ont organisé, le 6 mars, une opération de plantation d’arbres au collège 30-Mars-1970, à l’école primaire 31-Décembre-1969 et dans l’enceinte de la mairie du troisième arrondissement de Pointe-Noire, Tié-Tié, en présence de Guy Edmond Loemba, l’administrateur-maire de l’arrondisement

Cette action s’inscrit dans le cadre des manifestations prévues à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme. Elle a connu la participation des responsables des sites concernés, des administrations publiques ainsi que de la société civile.

Deux espèces d’arbres ont été plantées : des terminalia montali et du bois de fer. Ces arbres, une fois arrivés à maturité, seront très bénéfiques pour la purification de l’air et la réduction de la pollution, car ils absorbent le gaz carbonique ... Lire la suite


Société
Jeudi 6 Mars 2014 - 18:26

Réunis le 6 mars au ministère du Plan, les membres du comité de pilotage du projet d’appui au secteur pharmaceutique et à la Congolaise des médicaments essentiels et génériques (Pharma-Comeg) ont noté que le non versement de la contrepartie de l’État congolais était une des causes qui met à mal le décollage de ce projet

Le projet lancé en février 2013 pour une période de trois ans est cofinancé par l’Union européenne (UE) et la République du Congo, à hauteur de 4,5 milliards FCFA, dont environ 2 milliards FCFA pour l’UE - dans le cadre de l’appui du 10e Fonds européen de développement (FED) - et 2,5 pour le gouvernement congolais. Il vise généralement à contribuer à l’assainissement du secteur pharmaceutique en République du Congo. « La non-mise à disposition de ce cofinancement de l’État congolais a plus ou moins fragilisé la centrale ... Lire la suite


Société
Jeudi 6 Mars 2014 - 17:45

Les médecins spécialistes venus de la Grande-Bretagne, du Danemark, du Cameroun, du Tchad, des États-Unis d’Amérique, de la RDC, de la Côte d’Ivoire et du Congo, vont échanger durant deux jours, dans la salle de conférence d’ENI-Congo, sur l’amélioration de la prise en charge de ces pathologies

  Les travaux des 2e Journées d’odonto-stomatologie et de chirurgie crano-maxillo-faciale ont été ouverts le 6 mars par le directeur départemental de la santé de Pointe-Noire, Jean Pierre Dzondault, qui est également le vice-président du comité d’organisation. Dans son mot d’ouverture, il a plaidé pour que ces échanges aboutissent à l’amélioration de l’offre de service et des soins dans les différentes unités, dans la prise en charge des pathologies d’odonto-stomatologie.

De son côté, le Dr Léonard Tanda, membre du comité scientifique local, ... Lire la suite

Pages