Archives

Informations Principales

Par ex., 16-08-2018
Par ex., 16-08-2018

Rubrique


Opinion

International 06-12-2013 10:38

Depuis que les humains ont acquis une autonomie d’existence, d’organisation des déplacements et des échanges, les deux concepts les plus interrogés pour comprendre la structuration et la vitalité des civilisations sont ceux de coopération et de culture

De culture d’abord, en ce qu’elle éclaire sur la dimension identitaire de chacun et renvoie à une territorialisation du vécu des uns et des autres. De coopération ensuite, dès lors que le passage d’un territoire à un autre induit des échanges, la nécessité de connaître l’autre et de le comprendre et enfin de déterminer ensemble les points d’intérêt commun pour...

Lydie Pongault
International 06-12-2013 10:36

De l’avis de plusieurs analystes, l’histoire des peuples s’écrit dans l’approche froide et lucide des grands moments qui composent leurs mémoires. Et quand vient le temps de mémoire, il est toujours impérieux de commémorer en pensant à ce qui est passé, passe et passera dans un net souci de transmissibilité. Certes, l’écriture de l’histoire est interprétation de ce qui advient effectivement. C’est probablement sur la base de réception de ce qui arrive effectivement que la commémoration s’inscrit dans un à-venir, manière de porter l’héritage du passé sur les vagues d’un futur encore opaque.

Voici déjà sept années qu’a été...

Bélinda Ayessa
International 06-12-2013 10:35

Les Dépêches de Brazzaville : Comment se porte l’entrepreneuriat africain aujourd’hui ?
Patrick Sevaistre :
Contrairement aux idées reçues, on crée des entreprises assez facilement en Afrique. Mais celles-ci ont des durées de vie limitées, car le cap des deux à trois premières années est particulièrement difficile à passer. De nombreux entrepreneurs abandonnent leur projet en cours de création en raison de la pression exercée par leur environnement et par la priorité donnée à la couverture des dépenses familiales. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes entrepreneurs qui ont souvent dû emprunter...

Propos recueillis par Rose-Marie Bouboutou
International 06-12-2013 10:35

L’Afrique en général et le Congo-Brazzaville en particulier sont aujourd’hui régis par des règles et normes presque intégralement européennes et internationales, qui évoluent sans cesse. Ces régulations de toutes natures déterminent les marchés africains et fixent les types de gouvernance de leur organisation

Les normes en Afrique ne sont jamais innocentes. Que leurs auteurs cherchent à devancer la concurrence, à la freiner, ou à exporter des contraintes, elles participent à l’atteinte des objectifs fixés par la guerre économique que se livrent les puissances du monde dans leur course au leadership en Afrique. Les...

Patrice Passy
International 06-12-2013 10:34

La charte africaine des transports maritimes a été initialement adoptée en 1994 à Addis-Abeba par l’organisation de l’unité africaine (OUA) devenue l’Union africaine (UA). Elle n’est jamais entrée en vigueur. Toutefois, elle a été révisée et approuvée définitivement par le conseil exécutif de l’Union réuni à Kampala en Ouganda en juillet 2012

À ce jour les États ci-après ont ratifié cette charte : le Bénin, l’Éthiopie, le Togo, l’île Maurice, le Gabon et, depuis le 16 octobre 2013, le Congo. Pourquoi l’Afrique a-t-elle attendu si longtemps avant de s’approprier une question de grande importance et de...

Éric Dibas-Franck
International 06-12-2013 10:32

Les Dépêches de Brazzaville : Pierre-Antoine Balu, vous êtes consultant associé de PwC France et Afrique francophone. Votre dernière étude, Africa Business Agenda, réalisée auprès de plus de 300 dirigeants africains, plutôt confiants en l’avenir, fait état des priorités et des préoccupations de ces derniers. Pourriez-vous nous donner leurs trois priorités et leurs trois préoccupations ?
Pierre-Antoine Balu :
Il faut d’abord souligner que les dirigeants africains affichent une grande confiance dans la croissance de leur entreprise et du continent africain. Leur première priorité, c’est d’accroître leur clientèle au...

Propos recueillis par Noël Ndong
International 06-12-2013 10:30

La chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Pointe-Noire (CCIAMPN), en République du Congo, et la chambre de commerce et d’industrie de Paris et d’Île-de-France (CCIPIDF) ont inauguré le 27 mai 2013 la première École supérieure de commerce et d’industrie du Congo (Escic) dans le cadre d’un partenariat consulaire qui s’inscrit dans le principe de coopération pour un développement économique local par la formation des ressources humaines hautement qualifiées

À partir d’une enquête réalisée auprès d’entreprises de toutes tailles ressortissantes du bassin économique de sa circonscription, la CCIAMPN avait identifié des besoins en compétences dans tous les secteurs d’activité et dans tous les domaines des métiers notamment en maintenance...

Philippe Kiessamesso
International 06-12-2013 10:30

Depuis plus d’une décennie, l’Afrique s’est engagée dans un processus de développement économique reconnu par tous et dont les retombées commencent à se faire sentir dans certains pays. Les principaux piliers de ce développement résident dans la maîtrise et la profusion de diverses infrastructures. Or, il est de notoriété universelle que tout développement passe par l’existence d’une base infrastructurelle diversifiée, bien maîtrisée et adaptée

Raisonner au niveau continental

Dans cette perspective, des initiatives foisonnent dans toutes les sphères de prise de décision, sous la conduite de nos différents chefs d’État avec l’apport technique des organismes de développement. Des initiatives d’autant plus cohérentes que le processus du...

Jean-Jacques Bouya
International 06-12-2013 10:30

L’Afrique est sur le point de décoller, et tous les indicateurs des agences de développement l’indiquent : taux de croissance moyen de 5,5%, montée en puissance d’une classe moyenne solvable (la population urbaine solvable est passée de 25 millions en 1980 à près de 100 millions en 2010). D’après la Cnuced, les investissements directs étrangers en Afrique ont été multipliés par sept entre 2000 et 2008 pour atteindre un record de 62 milliards de dollars

Pour que cette croissance soit porteuse de développement, donc de création de richesses et d’emplois, il faut que les réformes structurelles engagées sur le...

André-Franck Ahoyo
International 06-12-2013 10:30

À en croire le ministre sénégalais de la Culture, Abdoul Aziz Mbaye, la culture est source de sentiment national ; elle structure la société, ce sont des savoirs, des savoir-faire et du savoir-être. Sa transmission devient un faire-savoir, une source d’existence. Il précise que dans la culture, il existe un ensemble de comportements qu’il faut identifier pour le renforcement de la structure du groupe

Les comportements sont un soutien à la culture, ce qui la récompense

Abdoul Aziz Mbaye indique que tout sentiment d’interdit affaiblit le groupe, et qu’une société est aussi régie par une...

Propos recueillis par Noël Ndong
International 06-12-2013 10:30

Le défunt roi du Maroc, Hassan II, se plaisait à rappeler à ses interlocuteurs européens que « le seul invariant de l’histoire, c’est la géographie ». Afin de rétablir la continuité physique entre les deux espaces éloignés par la dérive des continents, il s’engagea avec le roi Juan Carlos d’Espagne, le 16 juin 1979, à la création d’un tunnel à travers le Detroit de Gibraltar (où l’Afrique et l’Europe ne sont distantes que de 14,4 kilomètres) pour intensifier les échanges économiques et socioculturels entre les deux continents. Car si la paix et la sécurité constituent une aspiration légitime en soi dans le vouloir-vivre commun de l’humanité, ses meilleurs garants restent, depuis des temps immémoriaux, le développement économique et social

...

Achille Bassilekin
International 06-12-2013 10:29

L’importance de statistiques fiables n’est plus à démontrer. L’amélioration de l’organisation et de la gestion des systèmes statistiques nationaux (SSN) est devenue une exigence pour faire face à la forte demande statistique requise par l’agenda du développement

Plusieurs initiatives ont vu le jour au cours de la décennie 2000 tant au niveau international que régional, telles que la deuxième table ronde internationale sur la gestion du développement axée sur les résultats tenue à Marrakech au Maroc en 2004, la charte de la statistique d’Accra, et les stratégies nationales de développement de la...

Zouera Youssoufou
International 06-12-2013 10:29

Bruno Cavalié, vous êtes un spécialiste en la matière. Qu’est-ce au juste qu’un partenariat public-privé, ou plus simplement un PPP ?
Le PPP est le contrat par lequel une personne publique confie à un partenaire privé la réalisation d’un ouvrage, équipement ou bien immatériel nécessaire à un service public. Elle peut également le charger de fournir des prestations de services. Les investissements doivent être financés au moins majoritairement par le partenaire privé. Les risques d’exécution doivent être identifiés et répartis entre les partenaires avec l’idée de base que chaque risque doit être assumé par celui le plus à même de le faire, afin d’optimiser le coût de l’opération.

De quelle façon le partenaire privé est-il rémunéré ?...

Les Dépêches de Brazzaville
International 06-12-2013 10:27

L’économiste en chef de la Banque mondiale (BM) pour l’Afrique centrale explique le nouveau positionnement de la BM

L’insécurité en Afrique

Raju Singh observe que beaucoup de pays africains sont ou deviendront producteurs de ressources naturelles qui, bien utilisées, peuvent réduire les risques de conflits. Il cite le cas de la République centrafricaine (RCA), riche en bois, diamants et autres ressources, mais manquant de services publics. Selon lui, cette absence de l’Administration dans beaucoup de régions a contribué à la frustration de la population et aux problèmes sécuritaires que le pays...

Propos recueillis par Noël Ndong
International 06-12-2013 10:26

Total est une entreprise africaine. Présent sur le continent depuis 80 ans, le groupe est aujourd’hui actif dans 50 pays, de l’exploration-production où il réalise près de 30% de sa production, à la distribution où il représente en moyenne 15% du marché, part qui se renforce actuellement

Total, présent depuis 1968 au Congo, y est le premier opérateur dans l’amont pétrolier, et le second distributeur. Cela reflète la confiance fondamentale de Total dans l’avenir et sa connaissance intime de la réalité, connaissance des marchés, des réseaux, des cultures, des aspirations.

Fort de son expérience et conscient de ses...

Christophe de Margery
International 06-12-2013 10:23

Pendant longtemps, les Chinois ont royalement ignoré les Africains, considérant l’Afrique comme « le continent qui n’existe pas ». Il a fallu attendre la période coloniale et les luttes d’indépendance pour voir un début de retour du géant asiatique sur le continent noir. Mais l’entreprise était plus idéologique qu’économique. De nos jours, la donne a changé, l’idéologie a fait place au réalisme économique. Les Chinois ont renoué avec l’Afrique pour ses matières premières et son marché. Ils se cherchent même des liens de parenté avec les peuples du continent noir

Une longue histoire commune

Avant ce « retour » fort intéressé, les premiers contacts entre la Chine et l’Afrique remontent à l’époque de la dynastie Han vers 206 avant...

Tidiane N’Diaye
International 06-12-2013 10:23

Aujourd’hui, on peut parler d’un retour de la Russie en Afrique sur une base nouvelle, différente de celle de la guerre froide

Premièrement, une telle attitude correspond au principe du multilatéralisme de notre politique étrangère. Si on ne noue pas de liens politiques avec l’Afrique, on se verra dans le rôle peu attirant d’un « participant important » dans les jeux des autres. Deuxièmement, l’Afrique est un partenaire économique et commercial de valeur. Elle est riche en ressources du sous-sol très variées, du pétrole aux métaux rares, et stratégiquement importants. À son tour, la Russie pourrait exporter en Afrique des...

Mikhail Marguelov
International 06-12-2013 10:22

« Tout est dans l’œil de celui qui voit », dit un proverbe amérindien. Que vont donc voir les participants au sommet France-Afrique qui va se tenir à Paris début décembre ? Probablement pas la même chose, à en juger par l’expérience de chacun et les visions du monde qui en découlent

Côté français, ce qui surprend au sommet de l’État et dans de nombreux groupes d’affaires, c’est une vision encore très colbertiste et empreinte de la diplomatie de Richelieu d’une France grande puissance. Quant à l’opinion publique, elle est abreuvée d’images de guerre, de terroristes, de migrants...

Jean-Joseph Boillot
International 06-12-2013 10:21

Homme politique français, maire, député, plusieurs fois ministre, Philippe Douste-Blazy est le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des sources novatrices de financement du développement. Il préside Unitaid depuis sa création

La solidarité sauvera le monde est le titre de votre dernier livre, une alerte à l’intention du monde occidental sur les dangers de demain. De quels dangers parlez-vous ?
L’un des plus importants sujets de politique étrangère est le fossé qui ne cesse de se creuser entre riches et pauvres. D’un côté, les besoins explosent puisque le nombre...

Propos recueillis par Bénédicte de Capèle
International 06-12-2013 10:20

L’amiral Pierre Lacoste a servi pendant quarante années dans la marine nationale et consacré les trois décennies suivantes à l’étude des questions de paix, de guerres et de sécurité, dans les nouveaux contextes de la mondialisation au XXIe siècle

Les Dépêches de Brazzaville : Amiral Pierre Lacoste, de très nombreux paramètres entrent en compte dans les problématiques de la paix, de la sécurité et des violences guerrières. Comment peut-on s’y reconnaître ?
Amiral Pierre Lacoste : C’est une question...

Propos recueillis par Bénédicte de Capèle et Noël Ndong

Pages