Économie


Économie
Samedi 8 Février 2014 - 13:00

Le 7 janvier, le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, a présidé la première réunion ordinaire du comité de politique monétaire.

Au cours de la réunion, plusieurs points ont été examinés. Il s’agit de la conjoncture économique internationale et nationale, des mesures de politique monétaire et de change à mettre en place ainsi que des perspectives pour le reste de l’année en cours. Dans la logique de mise en œuvre des réformes contenues dans le plan d’action de la BCC pour renforcer le dispositif de la politique monétaire, le gouverneur Déogratias Mutombo Mwana Nyembo lance un appel au parlement pour qu’il puisse examiner et adopter des projets de lois sur la défiscalisation des provisions douteuses et sur les avantages liés au code d’investissement en faveur des banques  déposés auprès de cet organe ... Lire la suite


Économie
Samedi 8 Février 2014 - 13:53

Cet engagement est l’un des défis majeurs que la société nationale de télécommunications tient à relever à l’horizon 2016 pour se redynamiser, a certifié l’administrateur général, M. Akouala, à l’issue d’une retraite stratégique de Congo Télécom organisée récemment à Brazzaville, au cours de laquelle il a dégagé les perspectives de l’année 2014

En effet, après s’être dotée d’infrastructures adéquates et adaptées, Congo Télécom, a souligné l’administrateur général, dans son ambition de reconquérir sa place de leader dans le secteur des télécommunications au Congo se fixe deux  objectifs stratégiques. D’emblée, il sera question pour la société de travailler d’arrache-pied, de manière à couvrir vraisemblablement, d’ici à 2016, environ 80% du territoire national de services de télécommunications de qualité : « Congo ... Lire la suite


Économie
Samedi 8 Février 2014 - 13:01

Il s’agit des résultats d’une enquête sur la situation du Guichet unique de création d’entreprise dans la période comprise entre avril, date de sa création, et novembre 2013.

 L'enquête menée auprès de quatre-vingt-quatorze SARL ,créées au Guichet unique du 9 au 16 décembre 2013, visait à confronter les données sur les procédures, délais et coûts, avec les résultats concrets récoltés sur le terrain depuis avril 2013. Au-delà, l’objectif était d’évaluer le niveau de satisfaction des requérants face aux formalités à remplir. Le Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI), auteur de l’enquête, a fait des recommandations pour plus d'efficacité. L’organe technique du gouvernement a établi la nécessité d’accélérer et de finaliser la mise en place d’un formulaire unique au niveau du ... Lire la suite


Économie
Samedi 8 Février 2014 - 12:23

L’Institut africain pour les transferts des fonds (African institute for remittances/AIR) aidera l'Afrique à mieux orienter l’argent envoyé par ses 30 millions d’émigrés à 120 millions de bénéficiaires, représentant 62 milliards de dollars US en 2012 et plus de 80 milliards à l’horizon 2016.

À en croire la Banque mondiale et le magazine onusien Afrique Renouveau, le continent africain a drainé 12% des envois de fonds mondiaux estimés en 2012 à plus de 529 milliards de dollars US. En 2013, les estimations ont indiqué, fin novembre, un volume mondial de 550 milliards de dollars US. D’ici à 2016, les envois de fonds dans le monde pourraient franchir la barre des 700 milliards, et ils continueront à s’accroître au rythme d'une croissance moyenne de 9%. Entre-temps, il se dégage une part grandissante des envois de fonds vers les pays en développement. Le ... Lire la suite


Économie
Samedi 8 Février 2014 - 10:19

Le collectif des syndicats des transporteurs en commun du Congo informe les chauffeurs de taxi, minibus et bus coasters de la reprise du contrôle technique du 10 au 28 février. Le transport voyageur et marchandise est également concerné

Les tarifs sont fixés sur place, TVA incluse, pour chaque catégorie de véhicules. Ainsi, à titre d’exemple, les taxis devront payer 10 000 FCFA, les minibus et les bus coasters 12 500 FCFA.

Rappelons que le contrôle technique est obligatoire tant pour les véhicules à usage privé que pour les transports en commun.

Citons également la note circulaire fixant les prix à appliquer et la baisse considérable du coût des visites techniques des véhicules. Tout cela a été rendu possible à la suite de négociations entre le collectif et le ministre des Transports.


Économie
Samedi 8 Février 2014 - 10:24

Anssi Elo Dacy, jeune entrepreneur congolais, a lancé en juillet 2012 Centrale Visa Congo, une société de services d’intermédiation pour la délivrance de documents auprès de l’ambassade du Congo à Paris. Il présente pour Les Dépêches de Brazzaville sa société et ses services

Les Dépêches de Brazzaville : Qu’est-ce qui vous a poussé à proposer ce service ?
Anssi Elo Dacy : J’ai créé ma société avec pour objectif de faciliter les démarches des ressortissants congolais ou étrangers qui désirent se rendre au Congo ou ont besoin de documents officiels congolais. En effet, en France, seule l’ambassade à Paris est habilitée à délivrer des documents. Les consulats des autres villes sont seulement des consulats honoraires, ce qui pose des difficultés. Pour donner un exemple concret : la délivrance d’un extrait d’acte de naissance coûte 1,50 euro. ... Lire la suite


Économie
Jeudi 6 Février 2014 - 19:43

L’Union européenne (UE) affectera courant mars 2014, un nouvel expert des douanes françaises à la Direction générale des douanes. Ce dernier aura pour mission de faire aboutir le projet de médaille d’honneur des douanes et l’accord d’assistance administrative mutuelle entre les douanes congolaise et française

L’information a été donnée le 5 février, à l’occasion d’une cérémonie d’adieu à Stéphane Liotet, l’expert sortant, dont la mission a été écourtée pour des raisons de santé. « Votre retour en France laisse plusieurs chantiers inachevés que l’administration aurait bien voulu voir aboutir, car ils sont de votre propre initiative. Dans la quête de l’excellence au profit des douaniers congolais, vous aviez organisé un plan de formation qui a été adopté par l’UE et dont les moyens sont disponibles. Mais, la partie congolaise n’a ... Lire la suite


Économie
Jeudi 6 Février 2014 - 19:15

Le premier Forum Build Africa s’est ouvert le 6 février à Brazzaville sur un plaidoyer réitéré, invitant les investisseurs, experts et autres décideurs à une synergie susceptible de favoriser le développement des infrastructures en Afrique

« La mobilisation des ressources financières et techniques est la plus grande faiblesse du continent », a fait observer le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso qui a évoqué l'idée de l’organisation de ce forum au mois de mars 2013, à Durban en Afrique du Sud, alors que se tenait la réunion des BRICS.

Le constat fait par la plupart des intervenants aux échanges amorcés jeudi au Palais des Congrès de Brazzaville, c’est que l’Afrique qui accuse le plus grand besoin en infrastructures, consacre, malheureusement, très peu de ses ressources aux investissements dans ce secteur. « Les ... Lire la suite


Économie
Jeudi 6 Février 2014 - 19:01

À l’actif de ce forum sur les infrastructures, la République du Congo et le Gabon ont signé, le 6 février, le mémorandum d’entente sur les liaisons à fibre optique

Le ministre congolais des Postes et télécommunications, Thierry Moungalla, a paraphé le document avec l’ambassadeur du Gabon au Congo, Barthélémie Ongayi, en remplacement du ministre gabonais qui n’a pu effectuer le déplacement à Brazzaville. Ces liaisons à fibre optique participent à la dorsale qui devrait interconnecter l’ensemble des capitales des pays concernés, mais aussi les villes de l’intérieur de ces pays. Cette dorsale partira de Pointe-Noire- Binda- Lékoko et du côté du Gabon, Bakouba- Franceville, et remontera par le chemin de fer sur Libreville. Ainsi, elle assurera l’interconnexion entre le Sud-Est du Gabon et le Nord du Congo, de manière à relier les deux capitales entre ... Lire la suite


Économie
Jeudi 6 Février 2014 - 20:04

Les deux parties ne se mettent pas d’accord sur le principe de la gestion des finances publiques des provinces et des entités territoriales décentralisées.

Le gouvernement provincial de l’Équateur et la Société d’exploitation forestière (Sodefor) sont en désaccord sur le paiement des taxes qui, selon le gouvernement actuel, ne peut être remplacé par un accord compensatoire, rapporte radiookapi.net. Pour la petite histoire, les deux parties ont signé, en 2007, un accord dans laquelle la Sodefor s’est engagée à doter les écoles de la province en bancs, en compensation des taxes qu’elle doit payer à la province. Pour honorer ses engagements, cette société a fabriqué 1.564 bancs qui sont bloqués, depuis trois semaines, dans son bateau au port de Mbandaka sur ordre du commissaire provincial de l’environnement.

Signé en 2007 entre l’ancien gouverneur, ... Lire la suite

Pages