Politique


Politique
Samedi 11 Octobre 2014 - 19:45

Le Congrès africain pour le progrès (le CAP), nouvelle formation politique qui vient de voir le jour au Congo, a effectué sa sortie officielle, le 11 octobre, au Palais des Congrès de Brazzaville. Jean Itadi, ancien ministre sous Sassou 1 et sous Pascal Lissouba, ancien de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), puis du parti MARS, sa propre formation politique, depuis, dissoute, en est le président.

 Il est entouré à la coordination de ce mouvement par Victor Tamba-Tamba, Dominique Nimi-Madingou, Destin Arsène Tsati-Mboungou et Christophe Moukouéké. Tous, piliers du pouvoir de l’ex-président Pascal Lissouba (1992-1997), ils ont décidé de quitter l’UPADS, indiquant que ce parti a manqué de sceller la réconciliation de ses dirigeants lors de son congrès tenu en 2013 et qu’il court à sa perte. D’où la naissance du CAP, a expliqué Christophe ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Octobre 2014 - 12:15

Il a fallu que l’autorité provinciale de la police/Ville de Kinshasa interpelle les deux artistes pour qu’au niveau des autorités étatiques, des voix s’élèvent et que des réunions se multiplient pour inviter les deux chanteurs à la retenue.

Le microcosme musical congolais est depuis quelques temps en proie à des antagonismes clairement affichés entre ses différents acteurs qui ont opté pour la méthode forte plutôt que d’arranger leur différend à l’amiable. La télévision ainsi que les médias sociaux sont devenus des espaces où se règlent désormais des vieux litiges. Le cas JB Mpiana et Koffi Olomide, tous deux patrons de groupes, est symptomatique de ce que tend à devenir le milieu musical congolais plus que jamais gangrené par le virus de la polémique, la plus abjecte qui soit.

Dans le cas des deux chanteurs cités, tout est parti d’une affaire ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Octobre 2014 - 11:45

Après le paiement du décompte final des membres sortants du gouvernement ainsi que de leurs collèges de conseillers, le suspense continue de planer sur la formation du nouveau gouvernement de cohésion nationale.

Les Congolais paraissent avoir perdu toute patience. Le fameux gouvernement de cohésion nationale annoncé tambours battants au sortir des concertations nationales tarde à venir. Le sujet ne captive plus les esprits. Plusieurs ont carrément mis une croix sur cette matière estimant que le chef de l‘État a insidieusement opté pour le maintien de l’actuel Premier ministre et la reconduction de son équipe. La conviction mainte fois affichée par Joseph Kabila de doter le pays d’un nouveau gouvernement tranche avec la nonchalance et la lourdeur qui caractérisent curieusement la gestion de ce dossier. Et plus l’avènement du gouvernement de cohésion nationale ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Octobre 2014 - 18:00

L'ONU  voudrait voir les membres de ce groupe armé qui se sont rendus coupables de tuerie, de viol ou de torture de plusieurs centaines de personnes entre avril 2012 et novembre 2013 au Nord-Kivu, être jugés et punis conformément à la loi.

C’est un véritable pavé que vient de jeter le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'Homme (BCNUDH) en RDC dans son dernier rapport rendu public le jeudi 9 octobre dans lequel cet organe de l’Onu relance la question de graves violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises par le M23 au Nord-Kivu entre avril 2012 et novembre 2013. Au moment où le gouvernement s’attèle à l’encadrement des combattants de ce mouvement armé bénéficiaires de la loi d’amnistie adoptée en février 2014 aux fins de leur réintégration dans la vie civile, ce rapport onusien recommande l’ouverture d’une ... Lire la suite


Politique
Vendredi 10 Octobre 2014 - 17:15

Le député Anicet Pandou, plus connu sous le pseudonyme de Willy Mantsanga, membre de la commission défense et sécurité de l'Assemblée nationale, a trouvé la mort le 9 octobre à Orléans en France. Il a succombé à la suite d’une série d’hospitalisations au centre hospitalier d’Orléans-la-Source. Une séance spéciale sera organisée, à cet effet, le mardi 14 octobre à Brazzaville, par la chambre basse du parlement congolais.

Actif durant les conflits socio-politiques de la décennie 1993-2003, Anicet Pandou ex-ninja était connu sous son nom de guerre de Willy Mantsanga. D'abord proche de Bernard Kolélas, le fondateur du Mouvement congolais pour le développement intégral, durant la guerre de 1993 qui opposa les ninjas aux Aubevillois du président Pascal Lissouba, il s'était ensuite brouilé avec l'ancien maire de Brazzaville. Lorsqu'éclate la guerre du 5 juin ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Octobre 2014 - 11:30

La Chambre préliminaire II a confirmé à l’unanimité les charges portées contre cet ex-seigneur de guerre et l’a renvoyé devant une Chambre de première instance pour y être jugé.

Après une première audience de confirmation des charges dans l’affaire Ntaganda qui s’est tenue du 10 au 14 février 2014, la prochaine étape est consacrée à l’ouverture du procès proprement dit. Celui-ci est fixé au 2 juin 2015 après concertations entre l'accusation et la défense. Ainsi donc, après qu’elle a confirmé les charges requises contre l'ancien chef d’état-major général adjoint présumé des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), la Chambre préliminaire II vient de le renvoyer devant une Chambre de première instance VI pour y être jugé sur la base des griefs mis à sa charge.  La Cour, à en croire le communiqué de la Cour pénale ... Lire la suite


Politique
Vendredi 10 Octobre 2014 - 17:15

Le président de la Commission nationale d’organisation des élections (Conel), Henri Bouka a invité, le 10 octobre à Brazzaville, le collège électoral des conseillers municipaux et départementaux à se rendre à temps dans les sièges de leurs instances en vue  des élections sénatoriales.

Après avoir été élus le 28 septembre, les conseillers départementaux et municipaux, vont à leur tour élire au suffrage universel indirect les sénateurs. Scrutin majoritaire à un tour, la campagne électorale relative à l’élection des sénateurs s’est ouverte, le 3 octobre dernier, au titre du renouvellement des mandats à la chambre haute dans les départements du Niari, de la Lékoumou, des Plateaux, de la Cuvette-ouest, de la Likouala et du Pool. Des élections partielles seront également organisées à Brazzaville et dans la Bouénza pour remplacer les sénateurs ... Lire la suite


Politique
Jeudi 9 Octobre 2014 - 18:00

Alors qu’elles sont réputées affaiblies à la suite de la traque lancée contre elles par les FARDC, les rebellions ougandaises de l’ADF et de la LRA continuent cependant à se manifester par des attaques sporadiques dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), et dans les districts du Bas et du Haut-Uélé en Province-Orientale.

Les rebellions ougandaises en RDC ne faiblissent pas. C’est le moins qu’on puisse dire en considérant la recrudescence des activités des rebelles ougandais de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) et de l'Alliance des Forces démocratiques (ADF) en Province orientale et au nord Kivu. Alors qu’il y a peu, la tendance était de croire à la déliquescence des éléments de la LRA qui, d’après des sources militaires, auraient vu leur capacité de nuisance être sensiblement réduite à la suite de l’opération Sulola menée à leur encontre. ... Lire la suite


Politique
Jeudi 9 Octobre 2014 - 13:00

La Coordination des experts électoraux africains (CEEA) a publié son rapport préliminaire concernant les élections locales du 28 septembre dernier. Ils ont fait ressortir les failles et les points forts de ce scrutin.

La mission des 34 experts électoraux internationaux venant du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire, du Sénégal, de la République centrafricaine, du Tchad et du Togo a été conduite par Jean-Marie Ngondjibangangte. Elle a couvert quelques meetings de campagne électorale de plusieurs partis politiques et a déployé des équipes d’observateurs à Brazzaville, Kintélé, Pointe-Noire, et Kinkala. Au total, 903 bureaux de vote sur les 5436 ont été visités sur toute l’étendue du territoire national le jour du scrutin.

Ces observateurs ont relevé que la campagne électorale s’est faite sans heurts à l’exception de certains candidats qui tenaient des ... Lire la suite


Politique
Jeudi 9 Octobre 2014 - 11:45

Pour le scrutin relatif au renouvellement de la moitié du Sénat le dimanche 12 octobre, le Parti congolais du travail (PCT) a investi 38 candidats, dont deux concernent les sénatoriales partielles dans les départements de Brazzaville et la Bouenza.

L'acte N°2014/050/PCT/CC/BP/SP/DO signé du secrétaire général du parti, Pierre Ngolo, en date du 30 septembre, précise les noms des candidats à ce scrutin. L'on sait cependant que le PCT, au dire de son secrétaire général, devrait à cette élection compter avec tous ses alliés; ce qui laisse entrevoir des possibles tractactions pour obtenir la liste définitive des candidats de la majorité à ce scrutin.

Un décret daté du 12 septembre 2014 convoquait le collège électoral pour l'élection des sénateurs dans les départements du Niari, de la Lékoumou, les Plateaux, la Cuvette-Ouest, la Likouala et le Pool pour le ... Lire la suite

Pages