Politique


Politique
Lundi 13 Juillet 2015 - 18:15

Conduits par l’ancien suppléant de René Serge Blanchard Oba, Basile Ebengui, les exclus du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) ont réuni leur base de Talangaï, le 12 juillet. Il s'agit des zones I et II quartier 68, limitrophes avec le quartier 67.

 

 

Devant un public assez nombreux, au quartier Petit-chose, l’ancien premier secrétaire de la section MSD Talangaï, Basile Ebengui, est revenu sur la quintessence de leur déclaration rendue publique le 27 juin dernier. En effet, dans celle-ci, les désormais anciens compagnons de René Serge Blanchard Oba dénonçaient, entre autres, leur exclusion du parti et le rapprochement fréquent du président du MSD des milieux de l’opposition. « Au cours de cette réunion, nous avons dénoncé l’injustice et le manque d’esprit de tolérance de la part des responsables du MSD... Nous avons également pris, ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Juillet 2015 - 18:07

Entretemps, les gouverneurs actuels vont continuer à gérer les affaires courantes afin de palier le vide juridique pouvant résulter avant l’installation de nouvelles autorités provinciales.

Deux anciennes provinces, en l’occurrence, l’Equateur et la Province Orientale, viennent d’acter leur démembrement via leurs députés provinciaux. Ces derniers ont, en effet, adopté les rapports des commissions respectives chargées de cette question. C’est à la suite de la plénière de samedi 11 juillet que la province de l’Equateur vient de consacrer son éclatement en cinq nouvelles provinces, à savoir, l’Equateur, la Mongala, la Tshuapa, le Nord-Ubangi et Sud-Ubangi. La Province Orientale, quant à elle, vient de donner naissance à quatre nouvelles entités à part, à savoir, le Bas-Uélé, le Haut-Uélé, la Tshopo et l’Ituri. La prochaine étape, pour les deux ... Lire la suite


Politique
Mercredi 15 Juillet 2015 - 15:15

La Force montante congolaise (FMC) fédération de Brazzaville s’est réunie, le 13 juillet, pour passer en revue les arguments à verser au débat sur la modification ou le changement de la Constitution du 20 janvier 2002.

« L’article 3 de la Constitution stipule que seul le peuple est souverain. Pour ce débat sain, courtois, fructueux qui proscrit l’invective, le préjugé, l’attitude courtisane nous sollicitons l’implication de tous », a indiqué Nel Borel Okandza, 1er secrétaire chargé de l’orientation de la coordination et du contrôle au sein de la FMC. Entre militants, le débat a été voulu constructif, intellectuel donc argument contre argument.

« Ce débat est juridique et politique. Techniquement, l’exécutif est amorphe devant le Parlement. L’exécutif est  au centre de tout. Le législatif ne peut arrêter le pouvoir de l’exécutif et en bref ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Juillet 2015 - 17:45

Le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a refusé de participer au dialogue national ouvert ce 13 juillet à Sibiti. Guy Brice Parfait Kolelas explique l'absence de son parti par la non prise en compte des conditions qu'il a posées .

 

 Le MCDDI, a indiqué Guy Brice Parfait Kolelas, a toujours répondu présent aux dialogues politiques convoqués par le président de la République. Et cela, sans réserves. Or, ce dialogue de Sibiti est un prétexte pour le Président de la République car il est une espèce de " cabinet conseil" pour aider à "faire évoluer les institutions congolaises" alors qu'in fine, c’est au peuple souverain de décider par référendum.

À propos de la gouvernance électorale, le leader du Mcddi a signifié que le sujet a déjà fait l’objet de deux dialogues, ou concertations politiques, à Ewo et ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Juillet 2015 - 16:45

Le Vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur et de la sécurité, Evariste Boshab a rendu public le 12 juillet son calendrier fixant l’élection des gouverneurs des nouvelles provinces entre le 27 juillet et le 13 août 2015, faisant ainsi fi du calendrier global élaboré par la Centrale électorale.

Le processus d’installation de nouvelles provinces tel qu’acté dans la Constitution, commence à prendre véritablement son envol. Le gouvernement vient de prendre les choses à son compte et tient à lui impulser une nouvelle dynamique. C’est tout le sens de l’annonce faite le samedi dernier par le Vice-premier ministre en charge de l’intérieur et de la sécurité au sujet de l’élection  des gouverneurs des nouvelles provinces fixée entre le 27 juillet et le 13 août prochain.  Alors qu’il est crédité que le passage de onze à vingt-six provinces requiert ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Juillet 2015 - 17:45

L’ancien ministre André Okombi Salissa, député du Parti congolais du travail (PCT) dans la circonscription unique de Lékana, département des Plateaux, a rendu publique une déclaration, le 11 juillet, à son domicile de Brazzaville.

André Okombi Salissa est revenu sur le dialogue national sans exclusive convoqué du 13 au 17 juillet à Sibiti, chef-lieu du département de la Lékoumou, pour débattre de "la gouvernance électorale et de la réforme des institutions". 

« Aucun divertissement ne nous concerne, quel que soit le nom qu’on lui donne. Tout cela ne doit tromper personne. Jamais le dialogue n’a été un piège qu’on tend aux autres. Nos regards doivent restés rivés sur le calendrier et la loi », a-t-il déclaré devant la presse nationale et internationale ainsi que ses militants et certains membres de l’opposition.

Quant au débat sur la réforme des ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Juillet 2015 - 8:21

Réunis à Pointe-Noire le 10 juillet, les partis politiques, les associations et les personnalités du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad ) ont donné leur position sur le dialogue national qui s'ouvre ce lundi à Sibiti.

La coordination, Kouilou et Pointe-Noire, du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) dirigée par Claude Benjamin Pwati Tito a dit rejoindre la position de la coordination nationale réunie à Brazzaville du 6 au 8 Juillet dernier pour analyser le message du chef de l’Etat du 30 juin dernier.

Dans sa déclaration, le Frocad  constate que le cadre du dialogue proposé par le président de la République est irréaliste et complètement inacceptable. "Il ne correspond en rien au Mbongui de chez nous, pilier central des valeurs ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Juillet 2015 - 17:00

« Parlons Constitution » est le thème d’une conférence-débat qui a eu lieu le 9 juillet dernier à Brazzaville. Grâce à l’expertise d’un constitutionnaliste français, Pierre François Laval, plusieurs centaines de jeunes ont décortiqué la Constitution du 20 janvier 2002.

La salle de conférence de l’Hôtel de ville de Brazzaville était archicomble ce jour-là au point que les organisateurs de l’évènement étaient obligés d'occuper le balcon du grand bâtiment. Le public, lui, était divers et passionné : des  étudiants, en majorité ceux de la Faculté de droit, des élèves, des hommes de droit, des personnalités politiques et même le citoyen ordinaire curieux d'écouter la version d'un expert et qui plus est : un étranger. « C’est un débat hautement important », chuchote un participant dans les oreilles de son voisin immédiat qui voulait ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Juillet 2015 - 19:00

 Au cours du méga- meeting organisé le 10 juillet à Pointe- Noire, le Parti congolais du travail (PCT)  a réaffirmé sa volonté d'aller au changement de la Constitution du 20 janvier 2002.

En effet dans son mot de bienvenu à la délégation nationale du parti, Victor Foudi, président de la fédération du PCT à Pointe-Noire a signifié que cette rencontre s’inscrit dans le droit file de la réaffirmation de l’engagement de la direction politique du PCT en général et celui des membres de la fédération du PCT à Pointe-Noire de  changer  la Constitution du 20 janvier 2002. Il a également traduit l'adhésion  sans conditions de son parti au dialogue national sans exclusive.

« Le climat sociopolitique du département de Pointe-Noire est dominé par les enjeux majeurs du dialogue national sans exclusive et sur l’avenir des institutions de la République avec ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Juillet 2015 - 15:15

Estimant qu’il est quasiment impossible d’aller aux urnes dans les délais requis, le pays ne disposant pas d’un fichier électoral crédible encore moins des statistiques fiables en termes d’identification de la population, le président national de « Congo pax » propose une transition de trois ans maximum « pour que l’ensemble des forces en présence arrivent à gérer les préalables à une bonne tenue des élections ».

 S’il est une personne qui a crée le buzz lors des dernières consultations initiées par le chef de l‘Etat, c’est bien l‘opposant Ne Mwanda Nsemi dont les déclarations faites au sortir de l’audience continuent d’alimenter la chronique. Connu comme un farouche opposant au régime Kabila qu’il a combattu sous les labels Bundu Dia Kongo ou encore Bundu Di Mayala, deux mouvements politico-religieux très encrés au Kongo central, Ne ... Lire la suite

Pages