Politique


Politique
Samedi 5 Avril 2014 - 15:45

Le peuple congolais est, par ailleurs, invité à "rejeter toute idée ou tentative tendant à changer le mode d’élection du président de la République et des députés provinciaux".

La Convention de quatre jours (du 31 mars au 3 avril) organisée par la plate-forme « Sauvons la RDC » regroupant plusieurs tendances de l’opposition dont la Coalition pour le vrai dialogue (CVD), les Forces acquises au changement (FAC) et la société civile a, comme il fallait s’y attendre, débouché sur la réaffirmation de leur engagement à combattre toute forme de révision constitutionnelle. Vital Kamerhe, Martin Fayulu et les autres opposants ayant pris part aux assises de Notre-Dame-de-Fatima ne font plus mystère sur leur intention de barrer la route au camp présidentiel dans son obstination à modifier la Constitution. Ils évoquent un complot ourdi contre le peuple congolais et ... Lire la suite


Politique
Samedi 5 Avril 2014 - 15:30

Le non-respect de la procédure dans la création de ce département qui ne fonctionnerait qu’au niveau de troisième graduat est à la base de cette décision.

Une situation assez confuse se passe présentement à l’Université de Kinshasa (Unikin), précisément au département de droits de l’homme créé sur une recommandation de la 42e session du conseil des universités. Les étudiants de troisième graduat de cette filière ne sont pas prêts à acquiescer à une décision du recteur Jean Berchmans Labana Lasay’Abar suspendant le fonctionnement de cette filière au sein de l’Unikin. Ces étudiants se disent prêts à marcher pour protester contre cette mesure qui les préjudicie fortement étant donné qu’ils ont évolué avec les enseignements et payé les frais académiques requis. « Nous ne savons pas où aller, à qui nous référer. Et là, nous sommes dans ... Lire la suite


Politique
Jeudi 3 Avril 2014 - 18:21

Le Collectif des opérateurs économiques du Congo (Copeco) ont exprimé, le 3 avril à Brazzaville, leurs déboires au cours d’une audience avec le président de l’Assemblée nationale, Justin Koumba. « Les opérateurs économiques souffrent d’un problème de paiement des créances de 2012 et 2013. Nous traversons des moments difficiles, car un secteur privé ne peut se développer que si l’État l’accompagne. Nous participons aux appels d’offre et nous réalisons les projets. Ainsi, nous voulons que le ministre des Finances, Gilbert Ondongo, nous accompagne dans ce travail, en payant les créances, car nous devons, à notre tour, payer nos travailleurs », a déclaré le président du Copeco, Paul Nestor Mouandzibi Ndinga.

Ces difficultés ne sont autres que le non-paiement des dettes depuis 2012. Celles-ci ne cessent de croître. Le montant de cette dette ... Lire la suite


Politique
Jeudi 3 Avril 2014 - 18:24

Les types de violations des droits de l’Homme les plus rapportés sont les atteintes au droit à l’intégrité physique, suivies par les atteintes au droit à la liberté et sécurité de la personne, au droit à la propriété et au droit à la vie.

Conformément à son mandat, le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme (BCNUDH) chargé d’auditer les cas de violations des droits de l’Homme en RDC vient de rendre publics les résultats de son monitoring réalisé durant le mois de février 2014. Un seul constat s’impose : c’est la légère hausse des violations des droits de l’Homme (183 cas recensés) sur l’ensemble du territoire national par rapport au mois de janvier où l’on a enregistré seulement 173 cas. Conséquence de cette évolution, c’est que le nombre de victimes a aussi connu une augmentation d’environ 190%.

Comme lors des ... Lire la suite


Politique
Jeudi 3 Avril 2014 - 16:36

 Le chef de l’État avait déjà relevé dans son discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, le 23 octobre 2013, le caractère réfléchi desdites juridictions.

Au moment où des ONG internationales lèvent la voix pour plaider en faveur de l’adoption par le Parlement congolais de l’avant-projet de loi relatif à la création de chambres spécialisées mixtes chargées de juger les responsables d’atteintes graves aux droits humains, le gouvernement joue à l’apaisement. Loin d’être ému outre mesure par cette fronde orchestrée par ces associations dont la requête est relayée par Human Rignts Watch dans son dernier rapport du 1er avril, l’exécutif national a tenu à les rassurer le fait qu’il est en plein dans cette dynamique.

Évoquant la question au cours de son point de presse le 3 avril, le ministre des Médias, chargé des ... Lire la suite


Politique
Jeudi 3 Avril 2014 - 16:19

Une lettre de protestation a été envoyée, au nom du gouvernement, à la haute direction de RFI dont le reportage diffusé le 1er avril sur ses antennes tendait à minimiser l’efficacité de la campagne militaire menée conjointement par les Fardc et la Monusco contre la rébellion Hutu rwandaise réfractaire au désarmement volontaire.

Un reportage de Radio France internationale (RFI) diffusé le 1er avril faisant état d’un échec programmé de l’offensive lancée par les Fardc contre les Forces démocratiques et de libération du Rwanda (FDLR), avec l’appui de la Monusco, a été au centre du point de presse animé le 3 avril par le porte-parole du gouvernement Lambert Mende Omalanga. Ce dernier qui tenait à apporter un démenti sur les allégations de RFI au sujet de cette opération a, point par point, battu en brèche l’argumentaire développé par cette station ... Lire la suite


Politique
Jeudi 3 Avril 2014 - 14:35

À l’initiative du secrétariat permanent du Parti congolais du travail (PCT), une réunion de travail s’est tenue le 02 avril à Brazzaville, regroupant les membres de ce secrétariat ainsi que les parlementaires de la formation politique

« Le but de cette rencontre était d’amener les députés et sénateurs du PCT à échanger mais, surtout à mûrir la réflexion autour de certaines questions primordiales du moment, afin de dégager les orientations à suivre pour les futures batailles notamment électorales, qui s’annoncent dans les prochains jours », a déclaré le président du groupe parlementaire PCT-Allié, Alain Moka. Ils ont également  abordé les problèmes concernant la vie politique et celle des deux institutions.

Les membres du secrétariat permanent et les parlementaires se sont félicités du travail accompli par le premier comité ... Lire la suite


Politique
Mercredi 2 Avril 2014 - 18:36

L'incursion de l'armée ougandaise intervient au moment où les Nations unies viennent d'adopter une resolution en faveur de la poursuite du mandat de leur mission de paix en RDC.

Autrefois bastion de la rébellion du M23, les collines de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu ont des nouveaux occupants. Il s’agit des troupes de l’UPDF (l’armée régulière ougandaise) qui, depuis le début de la semaine, occupent plusieurs positions à l’intérieur du territoire congolais. Les villages Karambwe et Kisharo dans le groupement de Binza seraient actuellement sous leur contrôle. Ces troupes ougandaises camperaient sur les hauteurs des collines de Kazingiro, Kabumba, Risura et Kanyabusanane, à plus ou moins 20 km de la frontière congolo-ougandaise. L’information a été révélée au public par le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Jules Hakizimwami, à ... Lire la suite


Politique
Mercredi 2 Avril 2014 - 19:29

La boîte de pandore a été ouverte à Dolisie, dans le Niari, lors de la récente tournée du président de la République dans cette partie du pays. Les sages et cadres de ce département, par la voix du président de l’Assemblée nationale, Justin Koumba, et celle du ministre de la Réforme foncière, Pierre Mabiala, tous deux natifs du Niari, avaient appelé le chef de l’État à la modification de la Constitution du 20 janvier 2002. Nous vous proposons les réactions de quelques hommes politiques à ce sujet

Nicéphore Fylla de Saint-Eudes, président du Parti républicain et libéral (PRL). Lors de sa rencontre avec les militants de l’arrondissement 6, Talangaï, le 29 mars, le président du PRL a indiqué qu’il épousait l’idée de la révision de la Constitution à condition, a-t-il souligné, de conserver les articles de la loi fondamentale portant sur la ... Lire la suite


Politique
Mercredi 2 Avril 2014 - 18:30

Premier vice-président de l’Alliance des mobutistes (AMO) et juriste de son état, Me Katako Okende va au-delà du débat classique sur la possibilité de réviser la Constitution de la RDC en vue des prochaines élections et propose plutôt une totale rédaction de ladite loi fondamentale répondant à la volonté du pouvoir constituant originaire. Cela aura le mérite de fermer définitivement la longue parenthèse de l’imbroglio constitutionnel. 

Les Dépêches de Brazzaville : La présentation de la feuille de route de la Commission électorale nationale indépendante a suscité des vives réactions dénonçant une tentative de révision de la Constitution. Qu’elle est votre opinion à ce sujet?

Katako Okende Nicolas : La gymnastique de la Commission électorale nationale indépendante est une preuve, de plus, de l’inadaptation des textes constitutionnels mimés de ... Lire la suite

Pages