Politique


Politique
Jeudi 2 Janvier 2014 - 15:49

 La population de l'est de la RDC, qui avait placé d’énormes espoirs de paix en misant sur ses qualités de meneur de troupes, est éplorée.

Commandant de la brigade commando URR (Unité de réaction rapide), le colonel Mamadou Ndala a été tué le 2 janvier par les rebelles ougandais de l’ADF/Nalu dans le village de Ngadi où l’infortuné menait contre eux une opération militaire. La nouvelle confirmée par des sources officielles fait état d’une embuscade tendue au convoi des Forces armées de la République démocratiqueduCongo (Fardc) que conduisait le colonel Mamadou entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville (Nord-Kivu). Le convoi pris en tenaille par les ADF/Nalu a essuyé des tirs de roquettes tuant plusieurs membres de l’équipage, à en croire des sources militaires relayées par radiookapi.net. « Une roquette est arrivée du côté droit de la route et a ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Janvier 2014 - 12:50

« Le président n’a rien dit et cela n’est pas étonnant », a déclaré le président du Parti social-démocrate congolais (PSDC), réagissant au discours du 31 décembre 2013 du chef de l’État

Dans une déclaration faite devant la presse le 1er janvier, Clément Mierassa a affirmé que le message du président de la République ne comblait pas les attentes des Congolais : il s’est, selon lui, caractérisé par une absence totale de visibilité et de vision.

La déception des Congolais est à son comble, a-t-il ajouté, au regard du taux de croissance qu’affiche le pays, qui non seulement n’améliore pas leur condition sociale, mais surtout ne crée pas d’emplois pour les jeunes. « Les Congolais attendaient des réponses claires à des problèmes précis », a-t-il souligné.

« Nous avons retenu que le Congo avance et qu’il est engagé dans le combat ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Janvier 2014 - 12:08

Dans notre publication du 30 décembre, nous annoncions que les actes en cours de signatures seraient publiés pour expliciter les sanctions prises par le comité central du Parti congolais du travail (PCT) à l’encontre de ses dirigeants. Voici les premiers de la série.

Sont suspendus du comité central du PCT pour une durée indéterminée, André Okombi Salissa et Nicolas Kossaloba, membres du bureau politique. Il leur est reproché de ne plus participer aux activités du parti et d’animer, par ailleurs, d’autres formations politiques.

Roger Christian Okemba, Paul Albert Tchignoumba et Macaire Nzomono sont suspendus du comité central pour une durée de douze mois pour s’être présentés en indépendant contre les candidats du parti aux élections législatives de 2012.

Alexandre Honoré Paka, membre du bureau politique, reçoit un avertissement pour avoir manqué à son ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Janvier 2014 - 10:50

« Consolidons les acquis de paix, d’unité et de cohésion pour un parti plus responsable », tel était le thème de ce double anniversaire célébré le 31 décembre au siège du Parti congolais du travail (PCT) de la ville océane, en présence de ses responsables, membres et militants

Au cours de la cérémonie, Victor Foudi, président de la fédération du PCT à Pointe-Noire, a évoqué la vie et l’œuvre de Marien Ngouabi ainsi que la création du parti. Il a rappelé que ce double anniversaire était célébré après la tenue récente à Brazzaville des sessions ordinaires et extraordinaires du parti, précédées par les assises du sixième congrès extraordinaire, soulignant la vitalité de cette organisation politique.

« La célébration de ces deux événements n’est pas le fruit du hasard, mais le fait d’un plan divin inspiré par les mânes des ancêtres, ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Janvier 2014 - 15:50

Une réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la défense s’est tenue, le 31 décembre de l'année dernière, à Kinshasa sous la présidence de Joseph Kabila Kabange en marge des tristes évènements ayant secoué la capitale à la veille des festivités du Nouvel An. Toutes les têtes couronnées de l’appareil sécuritaire du pays ont pris part à cette réunion.  Du ministre de la Défense nationale aux différents chefs d’état-major des armées, en passant par le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité et d’autres représentants des structures étatiques spécialisées, tous se sont retrouvés autour de Joseph Kabila pour faire le point de la situation.

Il ressort du communiqué de presse publié à l’issue de cette réunion que la situation sécuritaire du pays a été jugée globalement calme à la veille des fêtes de Noël et de ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Janvier 2014 - 15:45

Le chef de l'Etat a, en outre, indiqué que les actions en cours vont se poursuivre afin de « doter le pays des moyens nécessaires pour garantir la paix et la sécurité de ses populations »

A l’entame de la nouvelle année 2014, le chef de l’Etat, Joseph Kabila, s’est adressé le 31 décembre 2013 à la Nation dans un message radiotélévisé. L’occasion était belle pour le président de la République de présenter ses meilleurs vœux à l’ensemble de la population congolaise, mais aussi de faire le bilan de l’année 2013 qui s’achève. Une année qu’il a qualifiée de mémorable à plus d’un titre et de tous les espoirs. Tous les efforts consentis pour susciter la croissance et le développement du pays, a-t-il déclaré, ont été fortement entamés par la guerre qui a sévi dans une partie de la province du Nord-Kivu. Allusion faite notamment à ... Lire la suite


Politique
Mardi 31 Décembre 2013 - 21:00

En dépit des pertes essuyées par le contingent congolais en Centrafrique, dans le cadre de la Misca (Mission internationale de sécurisation de la Centrafrique), le président Denis Sassou-N’Guesso a, au cours de son message de vœux à la nation à l’occasion du Nouvel An 2014, insisté sur l’intérêt pour le Congo de ne pas renier ses engagements. Après avoir rendu hommage aux six soldats tués dans les combats, le chef de l’État a annoncé la poursuite des efforts du gouvernement dans le secteur de l’éducation.  Puis il a fait une mise en garde sévère contre les fauteurs de trouble, allusion certaine aux événements du 16 décembre, au cours desquels la force publique était face aux partisans du colonel Marcel Ntsourou, ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité : « Notre peuple a beaucoup souffert d’en avoir été privé. ... Lire la suite


Politique
Mardi 31 Décembre 2013 - 17:21

Le gouvernement, qui vient d'initier une enquête judiciaire, se reserve toutefois de pointer le doigt sur qui que ce soit à cette étape pre-juridictionnelle de l’instruction.

S’exprimant le 31 décembre en conférence de presse sur ce qui s’était passé la veille à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le dossier se trouve au niveau des instances judiciaires du pays. Il est question, a-t-il soutenu, de traduire en justice « ceux qui seront reconnus coupables, de près ou de loin, des désordres ayant entraîné mort d’hommes à travers la RDC, devant la justice pour qu’ils en paient le prix ». Concernant l’auteur de cette barbarie, Lambert a déclaré que le gouvernement se réservait de pointer le doigt sur qui que ce soit à cette étape pre-juridictionnelle de l’instruction. Toutefois, au niveau de l’opinion nationale, le nom du ... Lire la suite


Politique
Mardi 31 Décembre 2013 - 18:08

Ayant fait du social son cheval de bataille tout au long de sa législature, le député de la troisième circonscription de Makélékélé a promis de poursuivre son programme au cours de  la nouvelle année, qui commence avec la mise en place des listes des jeunes désireux d’apprendre un métier

« J’ai promis et je tiens ici à vous dire qu’après ces fêtes on va établir des listes et on va commencer avec la couture, la coiffure pour les jeunes filles et la conduite pour les garçons. Tout cela faisait partie de mes promesse lors des campagnes », a-t-il déclaré.

Après la remise des jouets aux orphelins et autres enfants démunis du quartier Château-d’Eau le 24 décembre, Pierre Bassouama est revenu à la tâche avec la remise de vivres aux veuves, veufs et personnes du troisième âge des quartiers Diata et Ngangouoni.

Ce don, composé de poulets, de riz, ... Lire la suite


Politique
Mardi 31 Décembre 2013 - 17:11

Aux dernières nouvelles, la vie de ce professionnel des médias est hors du danger.

Jules Tambwé, rédacteur en chef du quotidien Les Dépêches de Brazzaville/édition de Kinshasa, a failli laisser sa peau dans la foulée de l’attaque terroriste dont la capitale était l’objet dans la matinée du 30 décembre de la part d’un groupe d’illuminés à la solde du prophète Mukungubile. Obligé d’écourter sa journée après avoir accompli sa tâche professionnelle à la rédaction suite au vent de panique qui avait déferlé au centre-ville, l’intéressé avait aussitôt plié bagages pour regagner son domicile. Autour de lui, l’agitation était à son comble. Des coups de balles crépitaient de partout. C’est dans ce contexte surchauffé que Jules Tambwé a pu se rapprocher de son domicile situé dans la commune de Kintambo frontalière de celle de Ngaliema où est ... Lire la suite

Pages