Brazzaville (Brazzaville)


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 20 Novembre 2019 - 12:45

Réunis à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 19 novembre, les experts et décideurs de quarante-trois pays du continent ont souhaité que l’exploitation du potentiel se fassent dans les meilleurs délais pour stimuler l’industrialisation dans chaque Etat.

 

 

 

L’appel été lancé lors de la quatrième réunion annuelle des zones économiques africaines, tenue sur le thème « Les zones économiques spéciales (ZES) : un accélérateur de l’industrialisation en Afrique ».

La rencontre a eu lieu grâce à l’appui de l’Organisation des zones franches africaines, en partenariat avec l’Union africaine et d’autres organisations internationales et continentales. Elle a été l’occasion de réfléchir sur la situation actuelle et des perspectives de développement industriel en Afrique. Il s’agissait également pour les participants de se pencher sur les défis à ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 21 Novembre 2019 - 20:28

Le mariage forcé n'est plus une actualité mais demeure une véritable épine dans la plupart des sociétés africaines ancrées dans leurs us et coutumes. Le film ghanéen réalisé par Kwanbena Gyansah dénonce une fois de plus cette mauvaise pratique aux conséquences irréversibles sur l’avenir des jeunes filles.

A travers un scénario mûrement réfléchi, le réalisateur ghanéen, Kwabena Gyansah, raconte le drame d’Amina. Adolescente de 14 ans originaire du nord du Ghana, elle échappe à son mariage imminent avec un agriculteur de 70 ans mais finit dans un camion, victime de la traite au Burkina Faso. Laissant derrière elle sa famille et toute son enfance dévastée, un coup cruel du destin la sauve du camion mais la jette dans la ville animée d'Accra. Amina débarque à Accra où elle n’a ni parent ni connaissance pour lui prendre entièrement en charge. Entre ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 20 Novembre 2019 - 12:15

L’assurance a été donnée par l'ambassadeur du pays à Brazzaville, Mohamed Benattou, qui a salué, le 19 novembre, l’excellence des relations bilatérales, et soutenu qu’il en ressort un partenariat bénéfique aux deux Etats. Il s’exprimait lors d’une réception organisée dans la capitale congolaise, à l’occasion de la célébration de la fête nationale algérienne.

« L’Algérie et la République du Congo sont unies par des liens historiques et politiques forts. Ces liens sont forgés par la conviction partagée quant à la pérennité des principes de dignité humaine et de solidarité africaine étayée par leur soutien en faveur des justes causes des peuples épris de justice et d’émancipation », a déclaré le diplomate. « Leurs relations sont fondées sur le respect mutuel, la concertation permanente et la solidarité fraternelle. Elles ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 20 Novembre 2019 - 12:45

Après la célébration des soixante ans d’existence des Bantous de la capitale, le patriarche de l'orchestre, 86 ans d’âge, dit continuer de chanter jusqu’au dernier jour de sa vie.

Les anciens sociétaires des Bantous de la capitale s’apprêtent à céder le relais à la jeunesse. Cependant, le patriarche Ganga Edo, qui n’est pas prêt à abandonner son micro, se dit être regardant dans la façon de composer de ces jeunes qui vont prendre la relève, et pour lesquels il exige les compositions de haute facture.

« Je continue d'encadrer les jeunes qui sont avec moi, qui m’appellent le Patriarche. Ils me respectent et je les respecte aussi. De temps en temps, quand il y a un concert, que ça soit à l’Institut français du Congo ou à la Détente bar, je suis là et je les encadre. Je respecte le directeur artistique. Je ne l’oblige pas parce que je suis le ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mardi 19 Novembre 2019 - 17:58

Dans le cadre de la célébration de la vingt-neuvième journée africaine de la statistique, le 18 novembre, l’Institut national de la statistique a organisé, à Brazzaville, une série de conférences-débats. Accompagnée d’une journée portes-ouvertes, la rencontre a également mis au centre des débats la situation des réfugiés et personnes déplacées au Congo.  

Ouvrant les travaux, le directeur général de l’Institut national de la statistique (INS), Gabriel Batsanga, a souligné que la célébration de cette journée est l’occasion de rappeler l’existence et le travail abattu par le système statistique national.

« Face à une demande sans cesse croissante en données statistiques multisectorielles, liées par exemple à la mise en œuvre et au suivi et évaluation du Plan national de développement 2018-2022, il est nécessaire  de doter l’ensemble du ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mardi 19 Novembre 2019 - 16:02

En prélude à la quatrième édition de l'événement au Congo, la délégation de l’institution a animé, le 19 novembre à Brazzaville, un point de presse pour dévoiler son programme d’activités.

La quatrième édition de la quinzaine des droits de l’homme au Congo, prévue le 20 novembre, sera placée cette année, selon l’Union européenne (UE), sous le signe de la célébration des droits de l’enfant. La première grande activité concerne la projection du film intitulé, "Capharnaüm", qui a reçu le prix du jury au Festival de Cannes en 2018. Ce long métrage de la réalisatrice franco-libanaise, Nadine Labaki, retrace l’incroyable parcours de Zain, un enfant en quête d’identité, et qui se rebelle contre la vie qu’on cherche à lui imposer.

S’en suivront différents événements organisés par les partenaires soutenus par l’UE au Congo, à ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mardi 19 Novembre 2019 - 15:45

Après plusieurs mois d’hibernation, le président général  du club, Danh Ashley Poutance, a émis le souhait de le repositionner aux compétitions communale et nationale de la saison 2019-2020, en version séniors hommes.

Danh Ashley Poutance a donné l'information lors d’une conférence de presse qu'il a animée, le 19 novembre, au gymnase Henri-Elendé de Brazzaville, devant la presse sportive nationale et internationale.

Le président de Caïman a signifié que la décision de relancer cette équipe a été motivée par le  fait qu’il se souciait de l’avenir de ses joueurs, puisque certains n’ont aucune autre activité en dehors du handball. Pour lui,  cesser avec les activités de Caïman risque de briser la carrière de ces jeunes joueurs.  

Selon lui, la Fédération congolaise de handball (Fécohand) avait mal interprété les textes avant de punir son ... Lire la suite

Pages