Brazzaville (Brazzaville)


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 18 Septembre 2017 - 14:39

Le projet d’appui institutionnel vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la compétitivité, afin de contribuer à une croissance économique dans les pays membres de la CEEAC.

Au cours de la cérémonie de lancement du projet, le 15 septembre au Gabon, les représentants de la Banque africaine de développement (BAD), Jean Louis Moubamba et de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF), Claude Sinzogan, ont réaffirmé leur détermination à accompagner la CEEAC à la mise en œuvre dudit projet.

Le secrétaire général adjoint de la CEEAC en charge des programmes, du budget et des ressources humaines, l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza a également prononcé une allocution de lancement dans laquelle il a apprécié l’initiative.

Le projet d’appui institutionnel à la mise en œuvre de ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 18 Septembre 2017 - 12:00

La journée internationale de la démocratie célébrée, le 15 septembre de chaque année, a été placée sous le thème : « la démocratie et la prévention des conflits ».

Au Congo, le deuxième secrétaire de l’Assemblée nationale, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, à qui revenait la charge de délivrer la déclaration du Parlement congolais y relative, a indiqué que cette thématique met en évidence la nécessité de renforcer les institutions démocratiques dans le but de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans le monde.

« Le Congo a emprunté très tôt le chemin de la démocratie, en privilégiant avant tout le dialogue comme seul moyen de règlement de conflits et de déchirures sociales. Pour preuve, les appels du président de la République à Ntoumi pour qu’il participe, aux côtés de tous les Congolais, dans la concorde et l’harmonie, à la ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 18 Septembre 2017 - 13:12

 En marge des hommes, les femmes et jeunes filles souffrent davantage en cas de conflits ou post-conflits à travers le monde,  cas du département du Pool

Au Congo, la souffrance de ces êtres faibles a été évoquée le 10 septembre, par la ministre de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, Inès Bertille Nefer Ingani, lors de la rencontre citoyenne organisée à Kinkala dans le Pool.

Ce département est plongé depuis des mois dans l’insécurité causée par des ex-miliciens nsiloulous. A cet effet, les femmes se trouvent dans une situation de détresse, de recrudescence des violences basées sur le genre, d’abandon scolaire des enfants et d’arrêt brutal d’activités génératrices de revenus des regroupements coopératifs. Elles sont souvent obligées d’abandonner leurs domiciles pour fuir l’atrocité des violences.

La ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Samedi 16 Septembre 2017 - 17:15

Reçu en audience le 16 septembre à Brazzaville par le chef de l'Etat congolais Denis Sassou N'Guesso, président du comité de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur la crise libyenne, le maréchal Khalifa Haftar a réitéré son adhésion aux efforts consentis par l’UA en vue de la résolution du conflit en Libye.

« Nous n'avons pas pu prendre part à la réunion du comité de haut niveau de l'UA à cause des raisons sécuritaires. Nous combattons le terrorisme dans notre pays, nous faisons face à des organisations terroristes comme Al-Qaïda. Nous avons dû mener des batailles y compris au moment où se tenait cette réunion de l’UA à Brazzaville. Grâce à Dieu, l’armée libyenne a repris plus de 93% du territoire national », a-t-il déclaré à la presse.

Le maréchal Khalifa Haftar a estimé qu’il n’y a pas une autre organisation en dehors de l’UA qui pourrait ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Samedi 16 Septembre 2017 - 16:45

Le président de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), Digne Elvis Tsalissan Okombi a indiqué, le 16 septembre à Brazzaville, que le gouvernement n’a aucun intérêt à négocier avec Frédéric Bintsamou alias pasteur Ntoumi.

« Le problème sur la question du Pool n’est plus d’organiser un dialogue avec Ntoumi ; ce qui ne serait qu’un moyen de fragiliser l’autorité de l’Etat face à un récidiviste. Ntoumi ne peut pas entrer à Brazzaville en conquérant comme Jules César », a-t-il déclaré.

Pour l’UMP, « la meilleure solution serait plutôt de poursuivre Ntoumi et ses acolytes jusqu’à leur dernier retranchement afin qu’ils soient capturés et répondent devant la justice des actes ignobles qu’ils ont commis ».

Si le gouvernement négocie avec ce dernier, l’Ump voudrait savoir ce que « deviendra le mandat d’arrêt lancé par le procureur ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Lundi 18 Septembre 2017 - 12:58

La société de téléphonie mobile MTN a entamé, le 14 septembre à Brazzaville, une série de visites de ses différents services en faveur des journalistes, des réprésentants des abonnés et associations des consommateurs en vue de leur expliquer les modes de fonctionnement de la société.

 

Du front office ou salle de contact jusqu’à la direction technique, en passant par le Qmatic, le centre d’identification, le call center ou centre d’appel, le VIP room et autres services, les différents responsables de ces structures et leurs collaborateurs ont expliqué aux journalistes, représentants des abonnés et associations des consommateurs les mécanismes de fonctionnement de services de MTN  et leur complémentarité.

« Nous avons souhaité faire intervenir nos abonnés, la presse et également les consommateurs pour qu’ils comprennent  le fonctionnement de la ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Samedi 16 Septembre 2017 - 18:15

La Cour constitutionnelle a ouvert le 15 septembre à Brazzaville, sous la direction de son président Auguste Iloki, les audiences publiques relatives à l’examen du contentieux des élections législatives du 16 et 30 juillet 2017. Au total, cinquante-trois requêtes sont en examen. La cour rendra son délibéré le 29 septembre prochain.

Pour ce premier jour, la Cour constitutionnelle a statué sur dix affaires. Les recours introduits réclament l’annulation pure et simple de l’élection. Dans la pratique, il s’est agi, en effet, de la confirmation des faits notifiés dans les requêtes faites par les requérants, suivie du réquisitoire des avocats des deux parties.

La première affaire examinée, a opposé Roger Puissance Ozamakissélé et Alain Rodrigue Yilali contre André Nianga Elenga déclaré vainqueur de l'élection du 16 juillet. Ces deux candidats malheureux ... Lire la suite

Pages