Brazzaville (Brazzaville)


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 16 Novembre 2017 - 19:58

Le vote a eu lieu le 16 novembre, simultanément dans tous les tribunaux principaux et secondaires du Congo, à savoir Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Owando, Ouesso.

Quatre candidats étaient en lice au niveau des Tribunaux de grande instance (TGI) pour briguer les deux sièges en jeu, notamment Didier Narcisse Iwandza, Alain Michel Opo, Aser Milandou et Anicet Samba. Du côté des Tribunaux d'instance cependant, trois candidats se sont présentés, à savoir Praxède Aurélie Wasi Mavoungou, Mavoungou née Gami Marie Yolande et Denis Samba. A Brazzaville, le vote a été supervisé par le ministre de la Justice, des droits humains et de la protection des peuples autochtones, Ange Wilfrid Aimé Bininga. Le corps électoral était composé de 145 personnes. 

« Les conditions d’organisation de cette élection sont réunies. Le vote se tient simultanément à Brazzaville et ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:45

La discipline a été honorée le 16 novembre, pour encourager la communauté internationale en général et les jeunes en particulier à l'aimer, en la considérant comme une science qui enseigne la sagesse.  

Instituée en 2005 par l’Unesco, la journée mondiale de la philosophie est célébrée chaque année, notamment le troisième jeudi du mois de novembre. Selon l’initiatrice, le terme philosophie vient du grec et se traduit littéralement par l’amour de la sagesse. « Si l’on devait décrire la philosophie, on pourrait dire qu’il s’agit d’un ensemble de réflexions critiques et argumentées concernant le monde et la place que nous y occupons », a précisé la responsable de l’Unesco, Irina Bokova.

Parlant de l’importance de cette science, elle a signifié que la philosophie fournit la base conceptuelle des principes et des valeurs dont dépend la paix ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 16 Novembre 2017 - 20:15

Le séminaire ouvert du 16 au 17 novembre à Brazzaville, en partenariat avec le gouvernement congolais, a été organisé en prévention d’un éventuel afflux massif des réfugiés dans le pays.

 

 

La formation a regroupé, outre les agents du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), l’ensemble des agences  onusiennes, les ONG, la société civile et autres partenaires. Les participants ont envisagé, dès le premier jour, des réponses à donner en cas d’urgence, notamment sur des questions d’eau, d’assainissement, de protection juridique, d’abri en cas d’afflux, d’alimentation, bref, de standards minimums à mettre à la disposition des réfugiés pour qu’ils vivent en toute dignité. 

Ferdila Ouattara, administratrice principale de protection au HCR  a déclaré :« L’atelier porte sur la gestion de l’urgence en cas d’afflux des ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 16 Novembre 2017 - 13:32

L'ambassadrice américaine à l’ONU ​a affirmé que les militaires fidèles au président Salva Kiir et les partisans de son ex-vice-président, Riek Machar, sont « responsables d’atrocités contre les civils » dans le pays ravagé par une guerre civile.

« Le gouvernement est engagé dans une campagne militaire brutale et prolongée » contre l’opposition armée, a déclaré la diplomate américaine, qui s’est rendue au Soudan du sud fin octobre. Elle s’exprimait lors d’un discours au musée du Mémorial de l’Holocauste des Etats-Unis, à Washington. « Il est le premier responsable de meurtres sur la base de l’ethnie et pour avoir bloqué délibérément l’acheminement de l’aide humanitaire », a-t-elle dénoncé.

Parlant de sa récente visite au Soudan du sud, Nikki Halley a évoqué les conditions de vie dans les camps de réfugiés sud-soudanais, ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 16 Novembre 2017 - 14:15

Une délégation des parlementaires francophones est attendue prochainement à Bujumbura, la capitale burundiase, pour discuter des relations entre les deux parties, a annoncé, le 15 novembre, l’ambassadeur de France dans le pays, Laurent Delahousse.

Le diplomate français au Burundi, reçu en audience par le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, a assuré à l’issue de leur rencontre que l’Union européenne (UE) ne ménagera aucun effort pour rendre « meilleures » les relations entre les deux parties. « Avec nos collègues de l’UE, nous avons tous une approche commune avec certes des styles différents. Mais nous avons la même approche. Elle consiste à vouloir améliorer nos relations avec le Burundi et à indiquer aux autorités burundaises et aux représentants du Burundi les circonstances, les sujets et dans certains cas, les conditions pour ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:30

Réunis le 15 novembre, les membres du Conseil de sécurité ont adopté à l’unanimité une résolution renforçant de 900 hommes la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (Minusca).

La résolution, rédigée par la France, permettra à la force de paix d’être plus mobile et réactive en Centrafrique, toujours en proie aux violences. La Minusca sera aussi autorisée à déployer dans le pays jusqu’à 11 650 personnes, dont 2 080 policiers et 480 observateurs militaires.

Ce renforcement avait été demandé par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, qui a mis en garde contre un risque de nettoyage ethnique dans le pays.

A terme, la mission de paix de l’ONU en RCA doit être remplacée par les Forces armées centrafricaines. C’est pour cette raison que le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:00

Suivant avec attention la situation qui prévaut dans le pays, où larmée a placé le président Robert Mugabe en résidence surveillée après plusieurs jours dun bras de fer provoqué par le limogeage du vice-président, Emmerson Mnangagwa, des voix continuent de sélever pour appeler au règlement de la crise par une solution pacifique et au maintien de l'ordre constitutionnel.

Dans un communiqué, le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine (UA), a dénoncé le 15 novembre « ce qui apparaît comme un coup d’Etat » au Zimbabwe et demandé aux militaires de « se soumettre à la légalité constitutionnelle ». « L’Union africaine exprime sa grande préoccupation face à la situation qui se déroule au Zimbabwe où manifestement des soldats tentent de prendre le pouvoir par la force », a ajouté le président ... Lire la suite

Pages