Politique


Politique
Lundi 8 Décembre 2014 - 16:21

La deuxième chambre du parlement a adopté au cours  de sa plénière du  08 décembre à Brazzaville, le projet de loi autorisant la ratification du protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques. C’est-à-dire, tout ce que nous avons dans la biodiversité, les plantes, les animaux et même les produits naturels issus du travail humain.

Ce  protocole  a pour objectif le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation de ces  ressources génétiques. De ce fait, il engage chaque partie à prendre les mesures législatives, administratives ou politiques nécessaires pour s’assurer que les avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques détenues par les communautés autochtones et locales sont partagés de manière juste et équitable entre les communautés, et dans  des conditions convenues de commun accord.

Il ... Lire la suite


Politique
Lundi 8 Décembre 2014 - 18:04

Dans une lettre datant du 8 décembre, et adressée aux missions diplomatiques accréditées en République du Congo, le Parti pour l’action de la République-mâ (PAR) que dirige Anguios Nganguia Engambé a sollicité que soient créées des conditions pour l’installation progressivement de la démocratie pluraliste en République du Congo. Le PAR, qui dit se situer à l’opposition républicaine, est aussi favorable à la démocratie participative qui place l’homme au centre de l’action du développement. À propos du débat sur le changement ou non de la Constitution du 20 janvier 2002, Anguios Nganguia Engambé a exprimé la disponibilité de sa formation politique au dialogue politique.

À l’issue de dialogue, a souhaité le PAR, toutes les parties prenantes au débat s’accorderaient sur une démarche commune qui prémunit le pays contre les troubles sociaux. Par ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 20:15

Répondant aux questions de la presse à son retour d’un séjour de travail qui l’a conduit au 15e sommet de la Francophonie à Dakar, au Sénégal et à Cuba, le chef de l’État, Denis Sassou-N'Guesso, a affirmé que la tenue d’un référendum est nécessaire au sujet de la Constitution.

«Sur cette question, vous connaissez le point de vue du président. Ce sera toujours le peuple qui décidera. Ce sera  toujours cela. C’est le peuple congolais qui décidera en toute souveraineté », a-t-il déclaré, ajoutant : « Cela n’a pas échappé  à d’autres peuples. On peut prendre quelques exemples. Lorsque le général De Gaulle a décidé de changer la Constitution  de la quatrième République, c’est le peuple français qui s’est prononcé. Et même plus tard lorsqu’il a souhaité que le président de la République soit élu au suffrage universel. Je pense que ... Lire la suite


Politique
Lundi 8 Décembre 2014 - 15:31

L’ex-ministre affirme que Mandela a été la force inspiratrice de son action politique au service de l'Italie, son pays.

L’ancienne ministre italienne de l’Intégration, Cécile Kyenge Kashetu, a rendu un hommage appuyé à la mémoire de l’ancien dirigeant sud-africain et militant anti-apartheid Nelson Mandela. Au jour du premier anniversaire de sa mort, le 5 décembre dernier, l’Italo-congolaise a indiqué considérer comme une grâce d’avoir rencontré quelques jours plus tôt, la veuve de Mandela, Graça Machel. «Pour moi, c’était comme si la lumière de Mandela se reflétait sur elle. D’apprendre au cours de cette rencontre que j’avais leur appui durant tout le temps où je suis restée ministre m’a renforcé davantage », a dit Mme Kyenge qui est aujourd’hui députée européenne. Première femme africaine membre d’un gouvernement en Italie, Cécile ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 17:00

Initialement prévue pour le 6 décembre, le discours tant attendu de Joseph Kabila sur l’état de la Nation a été renvoyé au 8 décembre en raison des contraintes de l’agenda présidentiel.

Le chef de l’État se prêtera pour la énième fois à cette exigence constitutionnelle en s’adressant au peuple congolais à travers ses représentants que sont les députés et sénateurs réunis en congrès. De quoi va parler Joseph Kabila ? Les spéculations vont bon train dans la rue. Des sujets ne manquent pas. L’actualité de ces dernières heures aura été riche en évènements. Du dialogue politique tant réclamé au gouvernement de cohésion nationale en passant par le processus électoral, l’insécurité causée par les groupes armés à l’Est, l’économie, la décentralisation, etc., Joseph Kabila aura décidemment l’obligation de survoler toutes les questions ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 16:04

L’Europe ne financera pas les élections si le gouvernement et la commission électorale ne présentent pas un calendrier et un budget global des élections.

Plus les jours s’égrènent, plus le doute tend à s’installer quant à l’organisation des scrutins en RDC dont la première phase débute dès l’année 2015 avec les élections locales, municipales et urbaines. À la commission nationale électorale, on ne cesse de tirer la sonnette d’alarme sur le danger qui pointe à l’horizon du fait du déficit financier tendant à obstruer la poursuite du processus électoral. Nonobstant le cri du cœur de l’institution électorale, les choses restent encore en état à la veille de ces grandes échéances. De plus en plus, l’on évoque un possible report desdites élections officiellement prévues dans les six prochains mois pendant que l’appui budgétaire attendu de ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 16:00

 Le gouvernement ougandais, qui avait donné jusqu'au 12 décembre à la RDC pour rapatrier les membres de l’ex-M23 établis sur son sol, serait disposé à leur accorder le statut de refugié si le gouvernement congolais ne s’exécute pas à l’échéance échue.  

Alors que se rapproche l’échéance du 12 décembre devant consacrer l’an 1 de la signature des déclarations de Nairobi mettant fin au conflit entre le M23 et le gouvernement congolais, le dossier de ce groupe armé qu’on croyait déjà classé vient de ressurgir. C’est le président ougandais qui vient de jeter le pavé en instruisant les autorités congolaises à procéder au rapatriement des membres de l’ex-M23 sur son territoire d’ici le 12 décembre. Yoweri Museveni s’est dit même prêt à accorder à ces éléments le statut de refugiés politiques qui leur permettrait d’évoluer désormais en ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 11:38

Dans une déclaration rendue publique le 05 Décembre à Brazzaville, la coalition des groupements des partis de l’opposition démocratique (CGPOD), dirigée par Jean-Michel Ebaka, a marqué son indignation et sa réprobation suite à l’agression abjecte dont le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Ngolo, a été l’objet à Paris, en France alors qu'il venait de présider la session inaugurale de la Fédération PCT.

Cette coalition s’est dite également préoccupée par les incidents enregistrés au domicile du président du Parti social-démocrate congolais (PSDC), Clément Mierassa. L'autre cas énuméré est celui vécu par Michel Innocent Peya lors de la présentation de son livre à Paris.

La CGPOD appelle à la modération et à la retenue de part et d’autre, soulignant que l’alternance absolue réclamée à cor et à cri par ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 12:45

À la faveur d’une conférence de presse qu’elle animée le 05 décembre à Brazzaville, l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD), opposition, a appelé le pouvoir à la tenue d’un dialogue national inclusif. Celui-ci devrait rassembler, selon cette formation, d’un côté, le pouvoir et de l’autre, toutes les forces vives de la nation en vue de la réussite de l'alternance démocratique au Congo.

« L’objectif général de ce dialogue, est de construire les conditions permissives d’une alternance apaisée et consensuelle en 2016 » a déclaré le président de cette alliance, Mathias Dzon. Celui-ci, a-t-il poursuivi, ne doit pas inscrire les questions qui fâchent à son ordre du jour car celles-ci sont souvent source de conflits inutiles. Allusion faite au débat sur le changement ou non de la Constitution de 2002. « Ce problème ne doit en ... Lire la suite


Politique
Samedi 6 Décembre 2014 - 11:00

Norbert DabiraAprès la confirmation de sa mise en examen, le 9 octobre dernier, par la cour d’appel de Paris, Norbert Dabira, ministre délégué, actuellement haut-commissaire à la Reconversion des anciens combattants, s’est déplacé de Brazzaville pour se rendre, de son propre chef, à la convocation de la Juge à Paris. Entré libre dans son cabinet parisien, ce 5 décembre à 9h30, c’est libre également qu’il en est ressorti à la fin de l'audition.

L'affaire des disparus du Beach de Brazzaville remonte à avril 1999. La justice congolaise s’en était saisie en 2005. Le général congolais avait été acquitté. Une seconde procédure avait été engagée en France au tribunal de Meaux. Cette juridiction avait mis en examen le général congolais pour crime contre l'humanité.

Avant que la justice française ne s’en saisisse, l'affaire avait déjà été jugée à Brazzaville en ... Lire la suite

Pages